Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Fred Blanchard, l'ami des aliens

A l’occasion de la parution des Mauvais Aliens, le prodige de la BD bien de chez nous a permis à Fantasy.fr de lui soutirer des informations sur sa proche collaboration avec ces extra-terrestres visiblement hostiles envers les humains. Dans cette interview, vous saurez également tout sur la genèse de ce projet et sa conception avec son compère de toujours, Olivier Vatine.
Par Emmanuel Baldenberger | 'Fred Blanchard, l'ami des aliens
28 avril 2007 | Mis à jour 28 avril 2007
Pages liées :Toutes les interviews
Fred Blanchard, l'ami des aliens
Fred Blanchard, l'ami des aliens
Fred Blanchard, l'ami des aliens
Fred Blanchard, l'ami des aliens
Fred Blanchard, l'ami des aliens

Comment est né le projet Mauvais Alien ?

Un soir, alors qu’Olivier Vatine et moi étions perdus sur une route de campagne parce qu’il m’avait dit connaître un raccourci pour aller à Angoulême... Non, ça aurait dû se passer comme ça, j’aurais eu moins de mal à vous raconter la genèse du projet ! En réalité, nous avons créé il y a quelques années ces personnages pour feu Pavillon Rouge, le magazine des éditions Delcourt. On nous avait demandé de participer au journal, ce que nous avons accepté... Mais quand nous nous sommes aperçus que le ton général du magazine était très très sage (tiède ?), nous avons décidé de pousser les curseurs de notre imagination dans le rouge de la bêtise assumée ! Nous avons bien sûr pensé à Mars Attacks, mais aussi aux Simpson (à tout le moins pour l’apparence très générale des personnages). Quand nous avons eu l’occasion de ressusciter ce projet chez Attakus sous la forme de comics accompagnés de figurines, nous avons sauté sur l’occasion... Un peu comme un “Petit Gris” sur une jeune femme esseulée !

Qu’elle a été son évolution au fil de son développement ?

Il n’y a pas eu d’évolution au niveau du concept, nous avons essayé de rester le plus basique possible ! Ça a l’air d’une boutade, mais maintenir le cap de la bêtise n’a pas été aussi aisé qu’il n’y paraît... Dans ces cas-là, on se demande toujours comment les lecteurs vont réagir, sans parler des amis qui risquent tout à coup de vous regarder d’un drôle d’air ! Le seul moteur de l’écriture aura été le plaisir quasi enfantin que l’on pouvait retirer, Olivier et moi, à imaginer les gags les plus stupides possibles !

Et jusqu’où ira-t-il ?

Maintenant que les Mauvais Aliens ont été adaptés sous formes de jouets, je pense que l’avenir du projet va fortement dépendre de cet aspect des choses. Nous avons plusieurs options devant nous : Dessiner un tome 2 accompagné de nouveaux jouets, sortir les prochains jouets sans comics, éditer les prochains jouets en vinyle en augmentant considérablement leur taille, demander à Ridley Scott ou Tim Burton d’adapter nos histoires pour le cinéma, prendre des vacances bien méritées sur Mars, finir de répondre à cette interview, etc... Nous prendrons notre décision d’ici cet été ! 

En parcourant les planches, on sent le clin d’œil aux strips humoristiques de la presse américaine des années 50, était-ce une volonté dès le départ du projet ?

Oui et non. Ayant tout les deux lu des EC comics quand nous étions plus jeunes, le ton général de ces histoires à chute à dû nous influencer quelque peu... Toutefois, le ton de Mauvais Aliens est bien moins sombre et ricanant, nous sommes par certains côtés plus proches de Spinal Tap que de tout autre chose ! Pour preuve, les soucoupes de nos aliens volent à onze fois la vitesse de la lumière... Ça n’est jamais précisé dans nos gags, mais maintenant que je vous avoue pareil détail, avouez que ça prend tout son sel !

Comment se réparti le travail entre Olivier et toi ?

Nous discutons généralement des idées ensemble, à jeun ou pas, cela dépend... Une fois que nous avons retrouvé nos esprits, nous écrivons les dialogues, puis Olivier dessine une version sommaire du story-board que je reprends pour dessiner les pages finales. Olivier se charge ensuite de la mise en couleurs. Ne reste plus alors qu’à envoyer les pages au comité de censure alien qui, seul, détermine si ces gags peuvent ou non être révélés au public terrien... Sur les 3254 histoires que nous avons soumises, une petite quinzaine seulement a pu être publiée sur terre ! Hors, si vous prenez ce chiffre 15 et que vous le retournez, ça donne 51, comme la fameuse base secrète où s’est crashée une soucoupe volante en 1947 aux Etats Unis... Etonnant, non ?

Qu’elle a été la réaction de Jean Claude Bourret quand vous lui avez proposé d’écrire une préface ?

Il nous a accueillis à bras ouverts, heureux qu’il était que quelqu’un donne enfin corps aux hypothèses sur les extra-terrestres qu’il a défendues, envers et contre tous, durant des années... Sans exagérer, je pense que ce projet a été pour lui une véritable délivrance ! Enfin, LA vérité pouvait éclater au grand jour !

Croyez-vous aux extra-terrestres ?

A croire que vous n’avez pas écouté tout ce que je viens de vous raconter !

Devons-nous nous méfier des blondes à forte poitrine en cas de rencontre du troisième type ? (Snif !)

Non, nous devons avant tout nous méfier des fausses blondes à forte poitrine, elles ne sont pas aussi bête qu’elles en ont l’air !
Pages liées :Toutes les interviews
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)