Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie

A l’occasion de la sortie prochaine de Final Fantasy III sur Nintendo DS et de la localisation française de Final Fantasy XI, l’équipe de Fantasy.fr a rencontré Hiromichi Tanaka, producteur des deux jeux et probablement le dernier dinosaure de Square, ansi que Sage Sundi, producteur de FF XI.
La première partie de l'interview tournera autour de Final Fantasy III et de la DS. La seconde partie sera consacrée à Final Fantasy XI.

Fantasy.fr remercie Alex Uhtala (Square-Enix Europe) et Grégoire Hellot (Interprète).
Par La Fantasy Team | 'Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie
28 février 2007 | Mis à jour 28 février 2007
Pages liées :Toutes les interviews
Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie
Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie
Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie
Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie
Interview de Hiromichi Tanaka et Sage Sundi : 1ère partie

Comment vous êtes-vous retrouvé à travailler sur ce remake de Final Fantasy III ?

Hiromichi Tanaka : Final Fantasy III est un jeu qu’on a souvent voulu refaire, mais dont le remake n’a malheureusement jamais vu le jour. Le projet a démarré quand Nintendo est venu nous voir en nous parlant de la DS. Cela nous a paru être le bon moment pour lancer Final Fantasy III en profitant des capacités de cette nouvelle machine. Comme le jeu n’avait jamais été refait, il devenait trop vieux : il fallait repenser le système et le rendre plus accessible aux joueurs d’aujourd’hui. La DS est arrivée à point nommé pour que le projet prenne vie.

Pourquoi avoir choisi la DS, sachant que la PSP gère mieux la 3D ?

Hiromichi Tanaka : Quand Square et Enix ont fusionné, il était question d’adapter Final Fantasy III sur PlayStation 2. C’est un projet qui dormait depuis longtemps mais qui ne s’était jamais concrétisé. Entre temps, Nintendo nous a fait de l’œil avec la DS et c’est un concours de circonstance qui a fait que Final Fantasy III s’est fait sur DS et pas sur une autre machine. Bien entendu, les capacités intrinsèques de la PSP sont plus élevées que celles de la DS, mais Nintendo s’est montré tellement enthousiaste qu’il était peut-être temps de ressortir ce projet des cartons. Les caractéristiques propres à la DS, le tactile, le double écran, nous ont permis de nous faire plaisir pour remettre ce jeu au goût du jour.

Dans quelle mesure le jeu a été refait pour s’adapter aux spécificités de la DS ?

Hiromichi Tanaka : Le système de jeu, déjà très riche dans l’original, n’a pas bougé. Techniquement, l’original n’était qu’en trois couleurs, une mise à jour graphique s’imposait donc. Puis, il y a le double écran et la reconnaissance tactile de la DS : le jeu est intégralement jouable au stylet. Nous avons remanié le jeu sur pas mal de points. A l’époque de la sortie de Final Fantasy III au Japon, la Super Nintendo a suivi juste après, ce qui fait qu’il n’a jamais été adapté aux Etats-Unis ou en Europe. C’est la première fois que ce jeu traverse les frontières, je pense qu’il pourra donner une idée aux joueurs européens de ce qu’était un bon RPG à « l’ancienne ». Le plus difficile dans le développement de Final Fantasy III était de trouver un équilibre pour que, d’un côté, les vieux fans japonais pour qui le jeu est une institution retrouvent leurs marques, et de l’autre, ceux qui découvrent le jeu avec cette nouvelle version ne trouvent pas cela démodé et ringard. C’est ce qui a été notre plus gros souci.

Ce remake est en quelque sorte une « commande » émanant de Nintendo, est-ce que cela représentait une pression supplémentaire en tant que producteur ?

Hiromichi Tanaka : Effectivement, c’est une pression supplémentaire même si Final Fantasy III n’est pas une « commande » de Nintendo. C’est nous qui avons décidé de venir à la DS parce que Nintendo nous a convaincu de le faire. Le remake de Final Fantasy III a été négocié sur de nombreux supports et je ne m’en suis jamais occupé personnellement. Quand il a été décidé que le jeu se ferait sur DS, je me suis dis que j’allais le faire moi-même parce que cette fois semblait être la bonne. Nous avons eu de la chance que la DS rencontre le succès qu’on lui connaît : nous avons fait le bon choix (rires).

Le développement a été confié à un autre studio de développement, le studio Matrix, comment s’est passée cette collaboration ?

Hiromichi Tanaka : C’est le studio qui a développé le remake de Dragon Quest V sur PlayStation 2 qui s’est chargé de la refonte de Final Fantasy III, mais tout n’a pas été fait en externe. Par exemple : le design du jeu a été fait par le designer de Final Fantasy XI, de même que le design graphique.

Vous étiez le seul de l’équipe originale de Final Fantasy III à travailler sur ce remake ?

Hiromichi Tanaka : Je n’étais pas le seul. M. Aoki, producteur de Final Fantasy Crystal Chronicles, était à l’époque le responsable des combats, de la force des monstres et de l'équilibre du jeu. Il est venu m’épauler sur ce remake. Pour le reste, c’était une équipe toute nouvelle, composée de fans de l’original. Nous nous comprenions de suite et le développement a été idéal : le Final Fantasy III DS est vraiment tel que nous le voulions.

Récemment, Square-Enix a annoncé Final Fantasy et Final Fantasy II sur PSP dans des versions anniversaires, en précisant que cela n’était pas tout. Pourrait-on en profiter pour en savoir plus ?

Hiromichi Tanaka : Malheureusement, je ne peux pas vous en dire plus, c’est un secret. Pour les 20 ans de Final Fantasy, nous avons prévu plusieurs choses. Vous allez être très surpris par nos prochaines annonces. Encore un peu de patience.

Dragon Quest IX (NDLR : la série numéro un des ventes au Japon, qui ne sortait que sur console de salon jusqu’à présent) a été annoncé sur DS. C’est un grand bouleversement dans le monde du jeu vidéo japonais, preuve que le marché est en train de changer. Peut-on envisager à terme un Final Fantasy XIV sur Ds ou peut-être sur une autre portable ?

Hiromichi Tanaka : Nous mêmes avons été très surpris par cette annonce concernant Dragon Quest (rires). Pour Final Fantasy XIV, je n’en sais rien, il va falloir attendre (rires). En plus du fait que la DS soit le hardware qui se vende le mieux, Yuji Horii (NDLR : le créateur de la saga Dragon Quest), gros fan de Final Fantasy XI, souhaitait implémenter un peu d'online et d’échange entre les joueurs pour le prochain Dragon Quest et il lui semblait que la console la plus pertinente à cet égard serait la DS. Avec des licences telles que Final Fantasy ou Dragon Quest, le choix du support de le prochain titre est toujours très important, en termes économiques, mais également en termes de capacités. Dans le cas précis de Dragon Quest IX, c’est les capacités online de la DS qui ont séduit la « team Dragon Quest ».
Pages liées :Toutes les interviews
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)