Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Senécal sort de l'ombre

Patrick Senécal est né en 1967 au Québec où il vit et enseigne la littérature, le cinéma et le théâtre. Dès son premier roman, en 1994, il devient un auteur culte, réputé pour son intensité dramatique. Mais c’est avec Sur le seuil que son succès explose : best-seller instantané, il est adapté au cinéma en 2003, et les droits américains de remake ont été aussitôt achetés par le groupe Miramax.

A l'occasion de la sortie de Sur le seuil  dans la nouvelle collection L'ombre de Bragelonne, Fantasy.fr a posé quelques questions à son auteur.
Par Emmanuel Beiramar | 'Senécal sort de l'ombre
18 octobre 2006 | Mis à jour 18 octobre 2006
Senécal sort de l'ombre
Senécal sort de l'ombre
Senécal sort de l'ombre
Senécal sort de l'ombre

L’un des personnages principaux de Sur le seuil s’appelle Thomas Roy. C’est un célèbre auteur de romans d’horreur qui s’inspire de la réalité…. tout comme Stephen King dont les récits sont très ancrés dans notre quotidien. Il est probable que ce nom n’ait pas été choisi par hasard, non ?

C'est certain ! Pour Roy, je fais référence à Stephen King, évidemment. C'était juste un clin d'oeil. Pour Thomas, je fais référence à l'apôtre du Christ qui, pour croire, à besoin de voir. Exactement ce qui arrive à Thomas Roy...

Vous êtes-vous également inspiré de faits divers pour ce livre ? Y a-t-il quelque chose ou quelqu’un, d’un réel cas clinique qui vous a donné l’idée de base de Sur le seuil ? (ATTENTION SPOILERS !!!)

En fait, ça vient d'un rêve. J'ai rêvé que j'entrais dans une église et qu'un prêtre torturait des gens. Le prêtre m'a ensuite dit: "Tu fais du divertissement en écrivant sur la souffrance, alors que tu n'as aucune idée ce que c'est que souffrir ! Mais on va te le montrer bientôt !" Et je me suis réveillé. Le pire rêve de ma vie ! Je me suis dit qu'il fallait que j'écrive là-dessus.

Votre narrateur est un psychiatre. Avez-vous fait beaucoup de recherches pour rendre crédibles ses paroles, ses actions ?

Quelques recherches, oui. J'ai visité un centre psychiatrique à Montréal et j'ai interrogé un psychiatre de l'hôpital Pinel de Montréal, qui est un centre pour malades dangereux. Ca m'a permis de connaître le fonctionnement de ces centres et l'approche des psy face à leurs patients.

Ce roman décrit une vraie souffrance, un sacrifice de la part d’un écrivain d’horreur qui se plonge dans les tréfonds de l’âme humaine, reflète-t-il une part de réalité dans votre métier d’écrivain ? ATTENTION SPOILERS !!!

C'est curieux, parce que je n'ai découvert que très récemment ce que signifiait ce livre dans mon insconscient. Je crois qu'au fond, en écrivant ce livre, je livrais sur papier ma culpabilité d'écrivain d'horreur. En effet, Thomas Roy, lorsqu'il a des idées pour des scènes horribles, voit ses idées se réaliser dans la vraie vie ! Donc, il est directement responsable de l'horreur réelle. Et à l'époque, je me demandais justement s'il n'était pas irresponsable de ma part d'écrire des livres d'horreur qui, au fond, n'apportent rien de positif dans la vie. Thomas Roy représente, je crois, ce dilemme. Mais depuis, j'ai fait la paix avec cette culpabilité. Je ne crois pas qu'on puisse accuser mes livres d'inciter les gens au mal. Au contraire, dans tous mes romans, le mal et la violence sont montrées comme des choses terribles.

Avec le recul, que pensez-vous de l’adaptation cinématographique de Sur le seuil ? Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Je suis assez content. C'était une expérience très excitante. Bien sûr, aujourd'hui, quand je regarde le film, je vois bien des défauts dans le scénario, des défauts pardonnables au scénariste débutant que j'étais... Surtout dans la première partie du film. Mais je crois que ça tient la route. Et surtout qu'au Québec, ce genre de films est en quelque sorte une première. Les films québécois n'ont pas l'habitude d'explorer le fantastique et la terreur. Avec ce film, on a ouvert une porte, en quelque sorte... et ça tombe bien, ça s'appelle SUR LE SEUIL ! :-)

Et qu’éprouve-t-on quand on entend les sirènes d’Hollywood ?

Ho ! la-la ! J'éprouve peu de choses, car ils n'ont même pas encore parlé de tournage, alors... Il faut être prudent dans ce genre de choses. Je crois bien que le projet va se faire : ils ont le réalisateur, le scénario est terminé... mais tout peut arriver dans ce milieu, tout peut foirer à la dernière minute. Mais, bon, évidemment, ce serait excitant car il y aurait là possibilité de traduction pour mes livres...

Que pensez-vous du fait d’inaugurer une nouvelle collection d’horreur française à une époque où cette littérature est un peu moribonde ?

Moribonde, ça dépend où. Au Québec, elle se porte plutôt bien... En fait, au Québec, l'horreur québécoise est à ses débuts, alors... Mais bon, ça demeure bien sûr des genres marginaux, comme la SF, la fantasy... Tout de même, il y a dix ans, personne ne parlait de littérarure d'horreure québécoise, donc on progresse... Je suis flatté d'ouvrir une collection française ! Ça montre l'ouverture de Bragelonne pour d'autres littératures francophones. Ouverture qu'on ne sent pas nécessairement chez tous les éditeurs français, il faut bien le dire...

Vos fans auront-ils une chance de vous rencontrer en France ?

Mon Dieu ! Moi, je veux bien ! Si on m'invite, je vais y aller avec joie !

Que pouvez-vous nous dire du roman sur lequel vous travaillez actuellement ?

Que ça s'intitule Le Vide, que ça sortira ce printemps, que ça parle entre autres de la télé-réalité qui est un des plus grands fléaux de notre civilisation, que ce ne sera pas du fantastique mais que ce sera très noir, parfois très violent, et épouvantablement pessimiste... On va bien rigoler, quoi !
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)