Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Sadoul se penche sur 30 ans de poche

Jacques Sadoul a été éditeur chez J'ai Lu durant 30 ans. Il a également publié de nombreux romans de genre (La passion selon Satan, Le cycle Carol Evans...) ainsi que des documentaires ou anthologies (Les meilleurs récits de Weird Tales, Panorama de la bande dessinée, Histoire de la SF moderne, 93 ans de BD...).
C'est en partie grâce à lui que les livres de poche, la SF et la fantasy ont pu gagner leurs lettres de noblesse en France.


Ce grand monsieur nous ayant quitté le vendredi 18 janvier, nous nous permettons de remettre en avant cette ancienne entrevue pour lui rendre hommage. Jacques Sadoul nous avait accordé cet entretien en 2006, à l’occasion de la publication chez Bragelonne de ses mémoires : C’est dans la poche !

Par Emmanuel Beiramar | 'Sadoul se penche sur 30 ans de poche
2 mars 2006 | Mis à jour 22 janvier 2013
Sadoul se penche sur 30 ans de poche
Sadoul se penche sur 30 ans de poche
Sadoul se penche sur 30 ans de poche
Sadoul se penche sur 30 ans de poche

Vous avez passé 30 ans chez J’ai Lu, qu’est-ce que cela fait d’être un grand nom de l’édition française et plus particulièrement d’être considéré comme l’un des papes de la sf en France ?

Je vis à Astaffort, tout le monde connaît Francis Cabrel et personne ne sait que j'écris des livres, la semaine dernière la jeune factrice a entendu mon nom prononcé à France Inter et elle me l'a répété en ajoutant : "Ça alors, je n'aurais jamais cru qu'on parle de vous à la radio". Quant à la SF, j'ai toujours photographié les auteurs en tant que fan, pas en tant qu'alter ego, en dehors de quelques acteurs qui parlent d'eux à la troisième personne, nul n'est un "grand nom" pour lui-même.

Gotlib, Mandrika et Brétécher ont fondé l’écho des savanes après avoir quitté Pilote, Druillet, Dionnet et Moebius Metal Hurlant, Vous n’avez jamais pensé à « tuer le père » pour fonder votre propre maison d’édition ?

Non, sinon on passe le plus clair de son temps avec des banquiers et des diffuseurs, et l'on n'a plus le temps ni de lire ni de voir des auteurs. Tout ce que j'ai désiré éditer, j'ai pu le faire dans J'ai lu, alors pourquoi perdre le sommeil pour voir mon nom imprimé sur des couvertures ?

30 ans d’édition dans la même maison. Une carrière aussi stable que la vôtre est-elle encore possible, compte tenu de la valse incessante des directeurs de collection à l'heure actuelle ?

Je crains que non, mais, à mes débuts, on m'a déjà affirmé que l'édition n'était plus ce qu'elle était avant 1960, avant-guerre, avant… etc.  Alors qui sait ?

En tant que lecteur, il y a un regret qui surgit à la fin de la lecture de vos mémoires : Pourquoi ne pas en avoir écrit plus ?

D'abord des "mémoires" deviennent rapidement ennuyeuses si l'on délaye trop. Ensuite deux motifs : d'abord l'oubli, j'ai raconté des anecdotes à mes éditeurs, Alain Névant et Stéphane Marsan, qui ne figurent pas dans le livre. Je n'y avais tout simplement plus pensé lors de sa rédaction. D'autres anecdotes étaient bien présentes dans ma mémoire, mais ne pouvaient être prouvées et les lois sur la diffamation sont strictes (par exemples les histoires de "nègres"), certaines enfin étaient inutilement cruelles.

Durant votre carrière vous avez publié des livres importants, rencontré des personnalités, lancé des modes… quel est votre plus grand souvenir, votre plus grand regret ?

Ma rencontre, en 1969, avec tous les grands de la SF anglo-saxonne au symposium de Rio de Janeiro reste mon plus grand souvenir, j'ai vécu une semaine comme en apesanteur. Regrets : je ne suis pas l'homme des regrets, bien sûr j'en ai de nombreux petits, mais pas un spécifique (sinon de ne pas avoir connu personnellement Néfertiti).

Quel regard portez-vous sur le marché de l’édition actuelle ?

Comme toujours on publie trop de livres, toutefois la théorie d'un confrère "mieux vaut publier neuf livres de trop que rater un best-seller" n'est pas fausse. Une maison, qu'elle soit de littérature générale ou de poche, ne peut survivre sans des titres à succès, alors on est contraint de publier trop.

Une question pour satisfaire les lecteurs de SF : Pensez-vous réactualiser une histoire de la science-fiction ?

Non, j'en suis incapable, depuis l'an 2000 je n'ai lu presque aucun roman (que ce soit SF, polar, littérature générale, etc). La réponse à la question suivante vous en donnera la raison. En 2000 et 2001, j'ai lu  le Tableau de l'inconstance des mauvais anges et démons de Pierre de Lancre (1612), ainsi que de nombreux traités de démonologie. En 2002 et 2003, je me suis plongé dans l'histoire de Caligula et j'ai lu les ouvrages de Suétone, Tacite, Pline, Flavius Josèphe, etc. Depuis 2004, j'étudie La conquête du Mexique par Bernal Diaz del Castillo, Le crépuscule des Aztèques de M. Leon-Portilla, Historia de la conquista del Mexico d'Antonio de Solis, les études de Jacques Soustelle, etc.

En septembre est sorti votre dernier roman Shaggartha, en partie inédit, avez-vous d’autres projets d’écriture ?

De 1999 à aujourd'hui, j'ai écrit, outre mes mémoires, trois romans et je travaille à un quatrième. Le premier, Chronique de la mana perdue, forme la seconde partie de Shaggartha car il est la suite et fin de Chronique des dragons oubliés. Au début juin de cette année va paraître Le ballet des sorcières aux Editions du Rocher (qui était prévu pour octobre 2005 et a été retardé). Ce roman fantastique commence à notre époque pour continuer en 1609 quand le juge Pierre de Lancre organisa une grande chasse aux sorcières au Pays Basque sur l'ordre d'Henri IV, il arrêta cinq cents personnes, brûla seize femmes, un ou deux sorciers et trois prêtres. Pour parution en 2007, j'ai terminé un autre roman fantastique, Le miroir de Drusilla, qui raconte la vie de la belle Drusilla (elle était la sœur et l'amante de l'empereur Caligula) à son époque (début du premier siècle après J-C), mais aussi de nos jours à Santa Monica. Je suppose en effet que Caligula (que la mort de sa sœur à l'âge de 22 ans rendit fou) fit appel à des nécromanciens pour la rappeler à la vie. Pour 2008, je travaille à un autre roman fantastique, Le dieu jaguar (titre provisoire) qui se déroule à l'époque de la conquête du Mexique par Hernán Cortés, ce livre prendra en compte le point de vue des Castillans, celui des Aztèques, mais aussi un troisième point de vue.

Maintenant qu’il a du temps libre, comment le jeune Jacques Sadoul va-t-il pouvoir s’occuper ?

J'ai fort peu de temps libre (voir la réponse à la question précédente) d'autant que la vie à 3km200 du village exige beaucoup de déplacements (pour voir des amis, pour se nourrir, pour aller au cinéma ou à la bibliothèque à Agen, etc). Sans parler des séjours à Paris. Quant à l'âge, je ne me considère certes pas comme jeune, mais plutôt comme un adolescent définitivement attardé (qui écoute les Black Eyed Peas ou Pink, qui va voir des films dans des salles où il est le seul adulte, qui lit des BD, regarde Smallville ou Lost à la TV, etc). Je compte rattraper mon âge réel, mais seulement après ma mort.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)