Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Nakata, président de jury

L'interview qui suit a été menée conjointement avec un confrère de CineMovies.fr.
Par La Fantasy Team | 'Nakata, président de jury
8 février 2006 | Mis à jour 8 février 2006

Quel effet cela vous fait-il d’être président du jury long-métrage et d’avoir reçu un hommage hier soir ?

Comme je l’ai dit hier soir, je suis très honoré d’être président du jury et il reste encore deux films à voir. Quand je regarde un film et pas seulement un film d’horreur, ça me fait réfléchir sur mon propre travail. Donc quand je vois un film, et encore plus lorsqu’il s’agit d’horreur, je pense que j’apprends. C’est mon travail et je ne peux pas m’empêcher de réfléchir à ce qui est bon dans le film ou ce qui l’est moins. Cette expérience est très enrichissante pour moi, je suis vraiment content d’être ici, d’avoir eu ce genre d’opportunité.

Lors de la cet hommage vous avez dit être au début d’un nouveau cycle, quel va être ce nouveau départ ?

Depuis mon tout premier film j’ai développé ma carrière en tant que réalisateur de films d’horreur, tout d’abord en faisant des petits films d’horreur puis en réalisant Ring, Ring 2 et Dark Water. J’ai ensuite fait d’autres films dont des documentaires sur les réalisateurs. Ensuite Hollywood m’a en quelque sorte invité à faire un film là-bas, j’ai donc fait Le cercle-The ring 2. Mais tous ces films, en particuliers les films horreurs de ma filmographie, sont une sorte de continuation de mon tout premier long-métrage, même si j’ai essayé de faire différentes choses. A présent j’ai décidé quitter Hollywood et de retourner au Japon. Je vais bien sûr y faire aussi des films d’horreur mais le prochain sera très différent de Ring ou Dark Water.
Je sens que je peux faire une plus grande variété de films : de l’horreur mais aussi des documentaires…
Je suis consciemment en train de changer de "vitesse". J’aimerais toujours surprendre le public et pour cela il faut ne pas me répéter trop souvent. Le cercle-The ring 2 est une bonne conclusion à la première partie de ma carrière.

Que pensez-vous de la sélection de films que vous avez vu jusqu’à présent ?

C’est très intéressant. J’ai vu neuf films, ce qui est peu. J’ai déjà été jury, à Bruxelles. J’y avais vu une cinquantaine de films.
La sélection de cette année est intéressante, certains films reflètent des aspects de la société actuelle tels que sa cruauté, ses peurs…Ces films me font vraiment réfléchir à propos de ces sujets. D’ordinaire je n’ai pas l’impression que les films d’horreurs soient vraiment "connectés"  au monde réel, mais cette année j’ai ce sentiment.

Jean-Pierre Dionnet dit de vous que vous être peut être actuellement le plus talentueux réalisateur au monde. Qu’en pensez-vous ?

Le plus talentueux ? Il a vraiment dit ça ?! Je ne sais pas, c’est vraiment difficile  pour moi de dire "Ok je suis le plus talentueux réalisateur" Non, je ne peux pas dire ça. Le talent est vraiment quelque chose de difficile à déterminer. Quelqu’un comme Jean-Pierre peut le dire. Je lui suis reconnaissant de penser ça.
De mon point de vue, d’un point de vue créatif, le talent n’est pas si important. Être curieux, essayer de créer de nouvelles choses, tenter de surprendre le public et faire de son mieux pour persévérer dans ce sens est beaucoup plus important car vous ne pouvez pas évaluer votre propre talent. J’ai peut-être du talent, peut-être pas. Pour moi ça n’a pas vraiment d’importance.

Avez-vous donné des indications aux membres du jury, en tant que Président ?

Non, je pense qu’il ne faut pas le faire. Nous discutons un peu après chaque séance  mais je saurai vraiment ce qu’il en est demain après-midi. Lors des discussions je suis avant tout un membre du jury. En tant que président, je ne suis là que pour animer les débats.

Même sans donner de nom, est-ce qu’il y a un film qui a particulièrement retenu votre attention ?

Il y a encore deux films à voir, je ne peux donc pas dire répondre à cette question. Ca ne serait pas juste.
Nous savons que nous allons devoir choisir un "meilleur film", et il nous faut bien sûr  les comparer. Je suis encore en train de le faire.

Vous inspirez beaucoup de réalisateurs partout dans le monde, quels sont ceux qui vous ont inspirés ?

Je dirais Max Ophüls. Je pourrais citer une vingtaine de noms mais celui là tout particulièrement. En France je citerais Jean-Benoit (NdlR : Levy ?) ou François Truffaut, et aux Etats-Unis John Ford, George Cukor, Howard Hawks. Ces réalisateurs classiques sont mes préférés. Bien sûr j’apprécie également des réalisateurs plus contemporains, mais quand j’étais étudiant je me suis davantage intéressé aux films « classiques » plus qu’aux contemporains. Ce sont donc ceux que je place dans ma boîte aux trésors.

Que pensez vous des films qui ont été clairement inspirés par votre travail, comme par exemple "The Eye" ?

Ils ont peut être vu mon film avant de faire The Eye. En fait nous nous influençons tous les uns les autres en permanence. Je suis influencé par toutes sortes de réalisateurs et pas uniquement par ceux qui font de l’horreur, par exemple lorsque j’ai fait Ring j’ai regardé La maison du diable encore et encore. Même si Robert Wise n’est pas vraiment un réalisateur de films d’horreur il m’a beaucoup influencé. Bien sûr je suis très heureux que les frères Pang se soient inspirés de mes films mais je ne suis pas le seul. Je le suis aussi par d’autres ; on s’influence mutuellement et c’est une bonne chose.

Durant le tournage de "The Ring 2" à Hollywood, avez-vous subi des pressions quelconques de la part du studio ?

La réalisation de films d’horreur est une industrie très importante aux Etats-Unis, ils voulaient que je tourne encore et encore. La première version durait plus de trois heures et ça a été coupé de moitié. Je n’étais pas accoutumé à ce genre de chose. Bien sûr il y a eu des débats, voire des disputes entre moi et les gens du studio mais je m’y attendais. J’avais parfois le sentiment de faire un produit industriel. Les films d’horreur sont d’abord visualisés par un public test qui dit ce qu’il en pense, après quoi il faut tout changer. Je n’avais jamais travaillé de cette façon. En fait j’ai beaucoup apprécié ce système. Bien sûr il y avait la pression de la part du studio mais dans l’ensemble j’ai vraiment apprécié cette expérience à Hollywood. Je me suis rendu compte que la réalisation est universelle. Même si la base est complètement différente, c’est au final assez semblable.

Avez-vous eu le final cut ?

(Sourires) Non non, il doit y avoir une dizaine de réalisateurs, tout au plus, qui peuvent avoir le final cut à Hollywood.

Quel est votre prochain projet ?

C’est un film qui se passe il y a quelques siècles, avec des samouraïs. Il s’agit d’un magnifique jeune homme poursuivi par une malédiction qu’il tient de son père. Il est tellement beau que les femmes ne peuvent s’empêcher de tomber amoureuses de lui. Mais chaque femme qu’il épouse ou dont il tombe amoureux meure l’une après l’autre. Une histoire d’amour avec des femmes fantômes.

Qu’est-il arrive au remake de "The eye" ?

Le studio n’a pas réussi à se décider, je ne vais donc probablement pas le faire, mais mon nom y est toujours attaché. Cependant si le studio à l’intention de le faire cette année ça ne sera pas avec moi.
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)