Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Mémoires d'une reine

Élisabeth Vonarburg est une des figures les plus marquantes de la science-fiction québécoise. Reconnue comme auteure tant dans la francophonie que dans l'ensemble du monde anglo-saxon, elle pratique également la traduction, (La tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay), la critique (dans la revue Solaris) et la théorie.
Par Emmanuel Beiramar | 'Mémoires d'une reine
2 janvier 2006 | Mis à jour 2 janvier 2006

Pourquoi Reine de Mémoire sort-il en France en grand format alors que les deux premiers tomes de la série sont disponibles au Québec en poche chez le même éditeur (Alire) ?

Parce que mon éditeur en a décidé ainsi, compte tenu des habitudes de lecture des lecteurs français : il semble que les livres en grand format soient désormais la norme par là-bas. C'est un essai. La politique d'Alire, à laquelle j'adhère avec ferveur, est de proposer des textes inédits en format de poche, plus pratique et moins coûteux, ce qui lui a vraiment très bien réussi jusqu'à présent.

Pourriez-vous présenter votre série aux lecteurs français ? L'auriez-vous présentée différemment aux lecteurs québécois ?

C'est une fantasy et une uchronie, un peu steampunk sur les bords, pour l'étiquette de genre(s). Sinon, comme presque toujours dans mes romans, c'est une Sombre, Complexe et Mystérieuse histoire de famille dans ses interactions avec l'Histoire du monde parallèle que j'ai imaginé. Et je la présente exactement de la même façon aux lecteurs québécois. Tous les subtextes, et en particulier le subtexte colonial, fonctionnent à suffisamment de niveaux différents pour être perçus par les uns et par les autres. Ce qu'en font les lecteurs, chacun dans sa culture, c'est leur problème, pas le mien :-) - comme pour chaque histoire de chaque auteur, quel qu'en soit le sujet.

Reine de Mémoire raconte l'histoire de trois enfants orphelins. S'agit-il d'un conte moderne ? Est-ce une forme narrative qui vous intéresse ?

Et l'histoire de leurs grands-parents, et de leur entourage, et de leur pays, et des pays voisins, et de pays lointains et... Comme je ne sais pas trop bien ce que vous voulez dire par "conte moderne", je vais me risquer et dire que non, ce n'est pas un conte (ni une fable, ni un apologue), même si la forme du conte (dans mon acception du terme) m'intéresse en effet. Moderne, ça dépend - ça se passe d'un 16e siècle au tout début d'un 19e siècle ! L'intention, bien sûr, comme dans la science-fiction, est de parler d'ici et de maintenant, et donc, en ce sens... oui, moderne.

Il s'agira d'une tétralogie : où en êtes-vous ? Connaissez-vous le rythme de parution pour la France ?

Les quatre volumes sont écrits - car il s'agit plus d'un roman en quatre volumes que d'une tétralogie, si vous voyez la nuance : un seul roman coupé en quatre pour des raisons d'édition et non d'écriture, contrairement à Tyranaël, dont les cinq livres pouvaient jusqu'à un certain point se lire séparément. Une histoire à suivre, mais oui, avec même un vrai bord de falaise à la finale pour au moins l'un d'entre eux, le troisième, qui est rendu chez l'éditeur. J'en suis à peaufiner le quatrième. Je déteste trop les histoires à suivre moi-même pour ne pas infliger à mes lecteurs une attente de plus de six mois (c'était quatre mois pour Tyranaël, qui a été écrit et publié en seize mois...).
Quant au rythme de parution pour la France, je n'en ai pas la moindre idée – c’est une question qu'il faudrait poser à l'éditeur. Lequel est distribué en France, et je suppose donc que le rythme de parution... est exactement le même qu'au Québec, nonobstant l'édition en grand format !

En tant qu'expatriée, quelle est votre vision du marché de la science-fiction et de la fantasy ? Les Québécois ont-il la même perception que les Français ou subissent-ils l'influence des Etats-Unis ?

Ah, ce qu'il y a dans un mot. Je ne me vois pas comme "expatriée" de France, mais comme "immigrante" au Québec (d'abord), et au Canada (ensuite). En fait, je ne me vois plus dans ces termes : j'habite à Chicoutimi depuis trente-deux ans, (et dans la même maison depuis vingt-huit ans), j'ai donc passé plus de la moitié de mon existence au même endroit, ce qui n'a pas été le cas en France.
Après cette précision nécessaire - pour moi ! -, je dois dire que ma vision du marché de la SF et de la fantasy n'est pas spécialement éclairée, ni éclairante. La fantasy a la cote en ce moment, le fantastique se maintient, la science-fiction décline, ce sont des cycles auxquels je suis habituée après plus de trente ans dans le milieu et ça ne me défrise pas plus que ça, mon écriture - je veux dire mon besoin d'écrire - ne dépendant pas du marché. Pour la deuxième question, la réponse standard, et elle n'est même pas fausse, c'est que le Québec est un milieu hybride, une plaque tournante, entre l'anglophonie et la francophonie ; influencé par les deux, luttant contre l'influence des deux. Comment le milieu français est-il influencé par la proximité de l'Angleterre ? N'est-il pas influencé par la diffusion des livres traduits ? Qui occupent, si je ne me trompe, l'essentiel de son marché ? Ce qui n'est le cas que par la bande - française - au Québec...

Que pensez-vous de la scène SF française actuelle ?

Je ne pourrai répondre à cette question qu'après mon petit séjour à Nantes pour les Utopiales, car je ne me tiens pratiquement pas au courant de ce qui se fait en France, je dois le confesser - ni d'ailleurs de ce qui se fait en général dans la SF&F : je suis trop occupée à écrire, depuis quelques années ! Il semble, par ce que j'en entends dans les branches, qu'il y ait en France de nouveaux auteurs, féminins et masculins, ce qui est excellent ; il semble même qu'il y ait de jeunes éditeurs, fussent-ils de petits éditeurs, ce qui est bien aussi. L'écologie du milieu paraît assez saine, vue d'où je suis. J'espère que c'est bien le cas.

Vous êtes journaliste, universitaire, traductrice (G.G. Kay). Où trouvez-vous le temps pour écrire vos histoires ?

Précisions nécessaires encore, pour vos lecteurs cette fois : je suis occasionnellement pigiste, dans les journaux ou à la radio, mais ça ne m'est pas arrivé depuis... pas mal de temps. J'ai des diplômes universitaires (doctorat), mais je n'enseigne pas depuis très longtemps. Mais oui, je suis, principalement, traductrice, je fais aussi des petites tournées dans les écoles, on m'invite parfois à donner des conférences... Je ne trouve pas le temps d'écrire mes histoires : je me le donne. Toutes mes activités plus ou moins lucratives servent ce but premier. Puisqu'il me faut environ trois mois pour écrire un roman de 500 pages, il me faut aussi pouvoir payer les factures pendant trois mois sans devoir y penser avec angoisse. Cela, évidemment, c'est sans compter avec les clés à molette que l'existence nous envoie toujours dans les jambes, et qui coincent pour un temps l'écriture. Dans ces cas-là, il faut attendre que ça décoince, factures payées ou non.

Un dernier mot à ajouter ?

euh... non, pas ici ni maintenant. Si les petits monstres informatiques le veulent bien, j'aurai bientôt un site personnel en français, et on pourra aller y chercher le reste de mes mots !
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)