Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Morgoth : Retour aux sources

Fantasy.fr a interviewé Marc Grewe, chanteur de Morgoth lors du passage du groupe au Hellfest, en juin 2011.

Par Emmanuel Beiramar | Traduction : Grégory Bouet
12 juin 2012 | Mis à jour 12 juin 2012
Morgoth : Retour aux sources
Morgoth : Retour aux sources
Morgoth : Retour aux sources
Morgoth : Retour aux sources
Morgoth : Retour aux sources

Fantasy.fr : Salut, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Marc Grewe (Morgoth) : Ben, moi c’est Marc, de Morgoth. Je me trouve au Hellfest. C’est dimanche, et dans deux heures on va grimper sur scène. On espère que ce sera un bon moment. C’est cool d’être ici !
 

Fantasy.fr : -Vous souvenez-vous de votre première rencontre avec la Fantasy ? Des comics, des romans, des films… ?

Marc Grewe (Morgoth) : Oh oui, bien sûr, j’ai lu plein de comics ! Je devais avoir quatorze ou quinze ans, dans ces eaux-là. Mais mes goûts ont progressivement évolué. Vers 16 piges, j’ai lu Bilbo Le Hobbit, puis Le Seigneur des anneaux, et là, ça a vraiment été un tournant. C’est devenu une des œuvres qui m’influencent encore le plus. Entre mes 12 ans et mes 16 ans, c’est venu à mesure. Ça m’a amené à rentrer dans le corps de la musique, et à associer la musique à la littérature. C’était ce que je voulais insuffler à Morgoth.
 

Fantasy.fr : Pourquoi avoir choisi Morgoth comme nom du groupe ?

Marc Grewe (Morgoth) : Parce que ce mot possède des sonorités sinistres, et que le personnage en lui-même est un des plus maléfiques dans la mythologie de Tolkien. Ça collait plutôt pas mal, et c’est pour cela que nous avons choisi ce nom. Je pense que ça colle encore. Maintenant, y a trop de groupes qui tirent le nom du Seigneur des anneauxCirith Ungol, pour ne citer qu’eux, mais aucun ne reprend le nom d’un personnage. Nous avons opté pour Morgoth en 1986, je crois, avant c’était Minas Morgul, déjà, et avant cela encore, Exterminator. Mais ça a évolué.
 

Fantasy.fr : Avez-vous continué à lire ce type de littérature par la suite ?

Marc Grewe (Morgoth) : Non, pas vraiment. En fait, c’était une période où j’étais en train de trouver mes marques, je grandissais. J’explorais beaucoup de ces univers là, quand j’avais, disons, de 12 à 18 ans, mais ensuite, plus vraiment. Après, je me suis mis à penser aux paroles, mais je ne lisais plus autant de livres. J’étais passé à autre chose.
 

Fantasy.fr : Pensez-vous qu’il existe un lien fort entre la Fantasy et le metal ?

Marc Grewe (Morgoth) : Oui. Quand on écoute de la musique et qu’on lit des livres, on établit un rapport, on imagine également la musique qui correspondrait à tel ou tel personnage, comme une clip mental. À l’époque où j’ai commencé à écouter du metal tout en lisant Tolkien, je voyais déjà quel genre de musique pouvait accompagner un personnage. Comme dans un film. Les images que l’écoute du heavy metal suscitait en moi, ont été une immense influence pour moi. Ça m’a poussé à écrire mes petites histoires à moi, des histoires d’horreur, des contes lugubres, etc. Après, j’ai tenté des les incorporer dans la musique, et toutes se sont bien entendues. Ça a donné une musique très sombre, agrémentée de thèmes tout à fait irréels.
 

Fantasy.fr : Au fil des ans, les thématiques de Morgoth ont beaucoup évolué…

Marc Grewe (Morgoth) : Elles ont bien changé, depuis le temps… Eh bien, quand on a commencé, on était plus un groupe basé sur l’horreur et la Fantasy, mais après on a ajouté des commentaires sociaux, nous sommes partis plus loin. Cela dit, si on devait refaire un album aujourd’hui, je pense qu’on reviendrait aux sources, aux racines. On serait bien plus influencés par ce que l’on faisait à nos débuts. Je pense que c’est comme ça que nous fonctionnons en tant que groupe actuellement : revenir à ce qui nous a façonnés, et aux thèmes que nous explorions alors.
 

Fantasy.fr : Pensez-vous poursuivre l’aventure de Morgoth ?

Marc Grewe (Morgoth) : On verra. D’abord, on va faire des festivals. Ça fait 20 ans que Cursed est sorti, et beaucoup de gens le considèrent comme notre œuvre fondatrice, alors on va sûrement penser à quelque chose. Mais pour l’instant, c’est les festivals. Je ne peux rien dire tant qu’on n’aura rien de plus concret. Si les idées pour cet anniversaire nous conviennent on se dira « Pourquoi pas ? », mais d’ici-là… Oui, j’avoue, on a répété les vieux morceaux, et ça nous a bien fait plaisir. Pour le moment, c’est juste excellent de faire les festivals, de remonter sur scène et de rejouer des morceaux qu’on n’avait pas présentés depuis bientôt quinze ans. À vrai dire, on ne projette rien. On s’amuse. Faudra qu’on voie entre nous. Peut-être continuerons-nous, mais rien n’est sûr. On se concentre sur les festivals auxquels nous devons participer. En tout cas, ça fait du bien de retrouver Morgoth ; c’est vraiment cool de revenir.
 

Fantasy.fr : Vous avez également un autre groupe…

Marc Grewe (Morgoth) : Oh oui ! Insidious Disease (Il exhibe fièrement son T-shirt) ! Ouais, on est basés en Norvège, il y a moi au chant, avec [Shane Embury à la basse (Napalm Death, Brujeria, Azagthoth, Unseen Terror, Meathook Seed, Drop Dead, Blood From The Soul, Lock Up, Warhammer, Malformed Earthborn, Venomous Co), Tony Laureano à la batterie (Aurora Borealis, ex-Acheron, ex-Astaroth, ex-God Dethroned, ex-Malevolent Creation, ex-Nile, ex-Angelcorpse), Silenoz à la guitare (Dimmu Borgir, Old Man's Child) et Jardar (alias Jon Øyvind Andersen, Old Man's Child) à la guitare également. NdT]. On s’est rencontrés, et puis on s’est dit qu’on allait faire un truc ensemble. On se connaissait depuis deux ans environ, et bon… oui, c’était intéressant de réfléchir à un projet en commun. Ça va pas forcément être facile de mettre tout ça en place, car Silenoz a des festivals à assurer avec Dimmu Borgir, alors il ne pourra pas officier sur beaucoup de dates. Mais nous allons apparaître dans quelques festivals d’été en Allemagne, et peut-être bien au prochain Hellfest. On verra.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)