Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Alexandre Moix : Aux frontières du réel

Alexandre Moix est né le 12 novembre 1972. Ecrivain, journaliste, réalisateur, il est le frère cadet de Yann Moix. Il travaille actuellement sur les prochains volumes de sa série de romans jeunesse Les Cryptides, sur l’écriture de son premier long-métrage et sur l’adaptation cinématographique de son premier roman Second Rôle. Fantasy.fr a pu l'interviewer entre la parution des tomes 2 et 3 des Cryptides.

Par Emmanuel Beiramar
23 septembre 2009 | Mis à jour 23 septembre 2009
Alexandre Moix : Aux frontières du réel
Alexandre Moix : Aux frontières du réel
Alexandre Moix : Aux frontières du réel

Fantasy.fr : Pouvez-vous nous parler de votre première rencontre avec l'imaginaire ?

Alexandre Moix : Je crois que l’imaginaire né de l’ennui et de la solitude. Pour ma part, j’étais un enfant assez  solitaire. J’avais un frère aîné qui refusait catégoriquement de jouer avec moi. Alors, j’ai appris à me suffire à moi-même et à m’inventer tout un monde merveilleux dont j’étais le seul créateur et l’architecte tout puissant. Par exemple, je jouais tout seul aux échecs, au Monopoly, aux cartes et à tout un tas de jeux de société, contre des joueurs que j’imaginais… Autant vous dire que je gagnais tout le temps et que je trichais souvent !
Mais ma plus grande émotion dans l’imaginaire fut le jour où j’ai vu Star Wars au cinéma ! J’étais trop jeune pour voir le premier épisode à sa sortie en 1977. J’ai donc vu d’abord L’Empire contre-attaque. Ça a été un choc énorme. Quand je suis sorti de la salle, je suis tout de suite allé acheter des figurines du film avec lesquelles j’ai joué durant des années. Je commandais des vaisseaux spatiaux pour noël et dès que j’avais un peu d’argent je courais acheter des personnages. J’élaborais des scénarios hollywoodiens dont George Lucas n’avait même pas eu l’idée. Je m’inventais des aventures qui pouvaient durer sur plusieurs semaines. Il y avait des figurines, en attente, dans toute la maison : perchées dans les poutres, coincées derrière des radiateurs, glissées sous les canapés, accrochées avec des ficelles sous les tables… J’avais hâte de rentrer de l’école pour pouvoir retrouver tout ce petit monde qui n’attendait que moi pour continuer d’exister. Puis, avec l’âge, la magie des bonshommes de La Guerre des étoiles a été remplacée par celle de la lecture. La bande dessinée, les romans de Jules Verne et de Conan Doyle sont passés par là. Et puis, la littérature classique ensuite, avec mes premiers chocs littéraires : Le Rouge et le Noir de Stendhal et La Condition humaine de Malraux. Ensuite, la révélation à 17 ans de Proust. Un soir d’été, j’ouvris A la recherche du temps perdu pour ne plus jamais la refermer. L’univers de Proust est plus puissant encore que celui de George Lucas. Albertine me fait rêver d’avantage que la Princesse Leïa.  
 

Fantasy.fr : Comment est née la série ? Pourquoi avoir choisi la Cryptozoologie ?

Alexandre Moix : Après l’écriture de mon premier roman – Second Rôle – un roman d’autofiction pure, j’avais très envie d’écrire une histoire totalement inventée, telle que j’avais su les imaginer quand je jouais avec mes personnages de Star Wars. Je cherchais un thème. Et l’idée de la Cryptozoologie m’est venue en me souvenant d’un article que j’avais écris sur le sujet quelques années plus tôt dans Sciences et Avenir. La Cryptozoologie ? Nom barbare qui n’évoque rien à personne ! Et pourtant… Tout le monde connaît le monstre du Loch Ness, le Kraken, le Yéti… Et bien tous ces animaux mystérieux dont la science réfute l’existence et qu’on appelle des Cryptides, sont les objets d’étude d’une science marginale : la Cryptozoologie. Je trouvais que le thème était génial ! Question imaginaire, on serait servi ! Et aussi incroyable que cela puisse paraître, le thème de la Cryptozoologie n’avait jamais été abordé en littérature. J’ai immédiatement imaginé une bande d’adolescents, accompagnés d’un animal (le suricate Nono), confrontés à ces monstres aussi effroyables qu’énigmatiques !
 

Fantasy.fr : Quels types de recherche avez-vous menés ?

Alexandre Moix : Je me suis plongé dans l’énorme catalogue des animaux répertorié par la Cryptozoologie et j’ai fait mon choix en fonction de leur intérêt pour un roman d’aventure. Il faut que la créature soit suffisamment mystérieuse et monstrueuse pour que ça marche. Évidemment, je « customise » le cryptide pour le rendre plus romanesque. Dans le cas de l’Olgoï-Khorkhoï, il s’agirait en fait d’une sorte de ver faisant la taille d’un très gros serpent électrique vivant dans le désert mongol. Vu comme ça, ce n’est pas très palpitant et pas très romanesque. Alors que si la même créature devient tout à coup gigantesque au point de faire la taille d’un métro, qu’elle est dotée de cinq mâchoires repoussantes, qu’elle crache de l’acide et aspire les monuments de Paris depuis l’intérieur des sous-sols, ça devient d’un coup plus pareil !
De formation scientifique, j’ai le souci de l’exactitude. C’est d’ailleurs ce qui me plaisait chez les auteurs que j’admirais. Tout ce que j’écris est vérifié. Je me renseigne sur tout : la combinaison précise que porte les égoutiers de Paris, l’équipement du GREP (la section d’élite des pompiers de Paris), la façon dont sont faites les stations pétrolières en mer du Nord, les noms et caractéristiques des différents hélicoptères de l’armée Norvégienne, l’alphabet runique, les sigles des membres des Roses-Croix, etc., cela m’amuse beaucoup.
 

Fantasy.fr : 4 volumes ont été annoncés. N'y en aura-t-il pas d'autres ?

Alexandre Moix : Si. Tant que les lecteurs seront au rendez-vous. Et pour le moment, ils le sont ! Et nombreux ! Et tant que j’aurai du plaisir à inventer des histoires.
 

Fantasy.fr : Que pouvez-vous nous dire des tomes suivants ?

Alexandre Moix : Le tome 3 est en cours d’écriture. L’histoire se déroule au Mexique où il se passe des choses très très étranges. Le destin de l’humanité est entre les griffes des effroyables Chupacabras…
Pour les suivants, je n’ai que de vagues idées. Mais je sais déjà comment se terminera la série… J’ai déjà le dernier volume dans la tête. Que ce soit dans 5 ou 20 volumes.
 

Fantasy.fr : Vos personnages lisent Harry Potter, font référence au Club des 5... Quelles étaient vos lectures étant enfant, adolescent ?

Alexandre Moix : Mes romans sont parsemés de clins d’œil. Que ce soit des livres que j’ai adorés et que mes personnages lisent à leur tour, des noms de rue où j’ai habité, des dates importantes pour moi, des prénoms, des noms de gens que je connais, des objets que j’ai possédés et qui appartiennent désormais à mes personnages… je m’amuse beaucoup à intégré dans mes romans des choses que personne ne voit à part moi, mais qui du coup créent un monde qui est le mien, avec des références personnelles. Finalement, il y a de nombreux détails autobiographiques dans ces romans pourtant imaginaires. Ça m’amuse.
 

Fantasy.fr : Et aujourd'hui ?

Alexandre Moix : Je lis de tout : littérature, livres d’histoire, essais, romans, biographies. Actuellement, je viens de finir ma période « la vie des français sous l’Occupation », je lis les œuvre de Paul Léautaud, je découvre Les Rois Maudits de Druon (excellent), entrecoupés de quelques pages de Zola de temps en temps et d’un volume de Proust par-ci par-là. 
 

Fantasy.fr : Les Cryptides, c'est le club des 5 de notre époque ?

Alexandre Moix : On pourrait dire que Les Cryptides, c’est presque Le club des 5 à l’époque du Da Vinci Code. En tout cas, merci pour la comparaison qui me va droit au cœur. D’autant qu’Enid Blyton, l’auteur du Club des 5, reste toujours l’auteur jeunesse qui a le plus vendu de livres, largement devant Harry Potter ! ça laisse rêveur…
 

Fantasy.fr : La jeunesse d'aujourd'hui semble avoir perdu une part de naïveté, est-ce pour cela que certains passages de vos romans sont assez durs ?

Alexandre Moix : Je ne pense pas que mes romans soient trop durs. Ils correspondent juste à l’époque dans laquelle nous vivons. Le travail de l’écrivain est aussi de savoir s’adapter au monde. On ne peut plus écrire comme au temps du Club des 5. Regardez, les Harry Potter sont des romans parfois hyper violents. C’est pour ça aussi que ça plaît. Je pense que la naïveté reste la même. Ce qui a changé, c’est tout simplement la vie. Et la vie nous a habitué à quelque chose de plus crue, de plus brutal, de plus violent. Les films actuels et la télé nous bombardent images de ce genre et ça marche.
 

Fantasy.fr : S'il fallait choisir, lequel des 4 tomes préféreriez-vous voir adapter au cinéma ? Pourquoi ?

Alexandre Moix : Attendons que tous les autres soient écrits…
 

Fantasy.fr : Vous avez été journaliste. A l'époque, quelle question auriez-vous posée à Alexandre Moix, auteur des Cryptides ?

Alexandre Moix : Toutes les questions que vous avez posées et qui sont très bien.
 

Fantasy.fr : Merci !.. Quels sont vos projets ?

Alexandre Moix : L’écriture du tome 3, du tome 4, du tome 5… et l’écriture de mon premier long-métrage qui n’a rien à voir avec Les Cryptides.
 

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)