Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Jeanne-A Debats : Direction le continent SF

Jeanne-A Debats n'a publié pour le moment que deux nouvelles et une novella. Cette dernière, La Vieille Anglaise et le continent, vient de remporter le Grand Prix de l'Imaginaire catégorie Nouvelle et le Julia Verlanger. Un doublé plutôt rare que nous ne pouvions laisser passer.

Par Emmanuel Beiramar
1 novembre 2008 | Mis à jour 1 novembre 2008
Jeanne-A Debats : Direction le continent SF
Jeanne-A Debats : Direction le continent SF

A chaud : tes impressions ?

J'ai envie de faire des bonds partout et de me planquer sous une table. Je crois que je vais mourir.
 


Que représente pour toi l’obtention de ces deux prix ?

Un encouragement extraordinaire, une reconnaissance que je n'attendais pas, en tout cas pas si tôt. J'ai très peu publié et Griffe d'Encre est une maison très jeune, c'est une très grande récompense pour nous tous, pour le travail réalisé et une promesse d'avenir.


Comment t’es venue l’idée de La Vieille Anglaise ?


Tant pis je cafte : tout ça c'est la faute de Roland C. Wagner. Il avait monté un projet d'anthologie online à propos des cétacés, le thème m'a séduite, j'ai répondu. L'écriture est un phénomène très largement inconscient, je ne peux pas répondre avec précision. J'aimais les baleines et j'aimais Susan Calvin, l'héroïne d'Isaac Asimov, et tandis que je réfléchissais aux termes de l'AT, les deux "images" se sont croisée sous mon crâne en surchauffe. ça a fait tilt et je me suis demandée ce que Susan faisait DANS ce cachalot. J'ai écrit la suite pour me répondre.
Finalement, ça ne s'est pas concrétisé par l'anthologie prévue, ce qui est fort dommage dans un sens. Car j'aurais été curieuse de lire le travail des autres auteurs autour de ce thème assez peu traité finalement, bien que deux très grands écrivains s'y soient frottés avec bonheur à savoir Robert Merle avec son fabuleux Animal doué de raison et David brin avec Marée Stellaire, une de mes grandes claques de science-fiction. La Vieille Anglaise leur doit beaucoup sans aucun doute.
Plus récemment, Marc Vassart s'y est essayé aussi (et avec succès puisqu'il est également nominé pour ce livre au GPI catégorie jeunesse cette année) avec son Les larmes étaient leur pardon sorti au Navire en pleine ville. Ce qui est amusant avec ce livre d'ailleurs, c'est que j'y ai entendu des échos très familiers alors que Marc et moi ne nous connaissions pas, n'avons pas les mêmes parcours, ni le même public.
Bref, lorsque le projet fut abandonné par Roland pour des raisons d'ordre privé, Magali Duez et Muriel Parmelan, les dames aux Griffes d'Encre, s'y sont intéressées, m'ont encouragée à le développer... et nous voilà ce soir.
 

 
Comment s’est déroulé son développement ?

Je me suis levée à 5 h du matin tous les jours et j'ai écrit deux heures en buvant du café au litre et en fumant comme une cheminée. Puis je soumettais "l'épisode du jour" à mes camarades de l'atelier
d'écriture de Parchemins et Traverses qui m'ont accompagnée pendant toute la rédaction avec une patience inébralable. Je ne les remercierai jamais assez. Puis j'ai envoyé le texte à Muriel Parmelan et Magali Duez et... nous avons recommencé à travailler.
 
 

Deux nominations, deux prix pour une première publication, c’est assez rare. Les aattentes des lecteurs vont être élevées pour tes prochains ouvrages…

Oui, j'en suis très consciente, ça me fait peur et me stimule à la fois. Mais en même temps quand la barre est placée, il faut sauter et si des professionnels que je respecte profondément ontpensé que je pouvais prendre mon élan, je tenterai tout ce qui est en mon pouvoir pour prouver qu'ils ont eu raison. Je sauterai, même si je dois y ramasser mes dents ensuite. Et je vais tout faire pour réussir le bond.

 

Est-ce que cela va avoir une influence sur ta façon d’écrire ?

Oui, je vais travailler encore plus dur. J'ai trouvé ma "voix" et le "son" qu'elle doit avoir, il me reste à écrire les chansons.

 

D’ailleurs, sur quoi travailles-tu ?

Je tente de me faire une petite place de satellite géostationnaire dans la galaxie que Serge Lehman est en train d'explorer pour les éditions Denoël. La dead line est le 31 décembre, j'espère avoir terminé d'ici là.

 

Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

A moi rien, ou alors du travail et encore du travail, mais j'ai déjà eu beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais ou avait osé espérer. Alors, je ne sais pas... Une ouverture et une diffusion plus grande pour les grands textes de science-fiction encore à écrire ou déjà écrits par tous mes désormais collègues qui viennent de m'accueillir auprès d'eux, ça ce serait quelque chose.

 

Oh ! J'aillais oublier : Que siginifie le "-A" dans ton nom ?

Je suis la première d'une série de clones, mais ils ont préféré détruire les autres en voyant le résultat.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)