Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Crispin Glover : De McFly à Grendel

Crispin Glover est surtout connu du grand public pour avoir interprété George McFly dans Retour vers le futur, de Robert Zemeckis. Il a tourné pour les plus grands réalisateurs, comme David Lynch, Gus Van Sant, Jim Jarmush ou Milos Forman. On l'a vu récemment dans les deux Charlie's Angels, Willard ou le remake de Wizard of Gore.
Ses cachets lui permettent de réaliser des films indépendants comme What is it ? ou It is Fine! Everithing is fine.
Crispin Glover incarne le Grendel dans La légende de Beowulf. Nous vous proposons, à l'occasion de la sortie du film, une interview de ce monstre du cinéma, réalisée lors de son passage à Bruxelles durant la 24e édition du BIFFF, où il était venu présenté son film What is it ?.
Par Emmanuel Beiramar | Emmanuel Beiramar et traduits par Cyril Lenoble'Crispin Glover : De McFly à Grendel
21 novembre 2007 | Mis à jour 21 novembre 2007
Crispin Glover : De McFly à Grendel
Crispin Glover : De McFly à Grendel
Crispin Glover : De McFly à Grendel
Crispin Glover : De McFly à Grendel

Pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez travaillé avec des gens souffrant du syndrome de Down (aussi connu sous le terme Trisomie 21) dans what is it ?

Premièrement je dois d'abord vous expliquer de quoi parle le film. Il s'agit de la grande aventures d'un jeune homme dont les centres d'intérêts sont les escargots, le sel, une pipe et comment rentrer chez lui. La plupart des acteurs du film sont atteints par ce syndrome mais ce n'est pas un film sur le syndrome de Down. C'est un film de fantastique qui convient tout à fait pour un festival de fantastique. Les acteurs, bien qu'atteints du syndrome de Down, jouent le rôle de personnages. Le film lui-même se situe à un niveau au-delà du bien et du mal, et contient un concept en réaction à certaines choses... Quand ils regardent le visage de quelqu'un atteint du syndrome de Down, la plupart de gens croit voir quelqu'un qui vit en-dehors de la vie culturelle et qui a été laissé de côté... Le fait d'avoir des acteurs touchés par le syndrome de Down fait sortir le film des normes de la culture habituelle. Et placer le film dans un univers au-delà du bien et du mal fait ressortir tout ça...

Le tournage a-t-il été compliqué avec eux ?

Non, absolument pas ! Le film m'a pris 9 ans et demi à faire mais je l'ai tourné sur une durée de 12 jours. Mes difficultés n'ont rien eu à voir avec ces acteurs. La chose la plus  importante avec le fait de tourner avec des acteurs, qu'ils aient le syndrome de Down ou pas, c'est qu'ils soient enthousiastes. Et là tous les acteurs étaient enthousiastes. C'était donc formidable de travailler avec eux. Tous mes problèmes sont venus de difficultés techniques. J'ai voulu le faire à l'ancienne. Les bandes ont été stockées pendant 5 ans, à cause d'une difficulté technique. Les gens du développement avaient mis leurs doigts sur les négatifs... Au bout du compte, on est passé au numérique...

Peut-on dire que vous avez un amour pour les choses ésotériques, comme on peut le supposer en regardant River's edge ou The Wizard of gore ?

Tout à fait ! C'est drôle car à un certain niveau, River's edge a représenté ma propre psychologie. Ces dernières années, j'ai pu choisir de faire des films me permettant de financer les miens. J'avais fait des films grand public avant ça, mais essayer de faire passer ma psychologie à travers les films des autres est très très frustrant. Depuis que j'ai fait mon propres film, What is it ?, je me sens moins forcé. Il exprime en partie une idée que j'avais envie d'exprimer au cinéma.
Je n'ai pas tenté de faire passer ma propre psychologie dans mes films les plus récents. Je suis mieux payé et j'ai comme objectif de financer mes propres films. Mon jeu devient meilleur car je ne me sens plus responsable de la psychologie du film. Je me sens plus libre de faire certaines choses, de faire le meilleur boulot possible, et de cette manière, cela se passe beaucoup mieux.

Aviez-vous le film original de Wizard of gore ?

Je n'ai pas vu ce film avant... J'ai regardé le rôle et j'ai lu attentivement le script qui contenait des dialogues intéressants. Certains éléments étaient déroutants mais ça fait partie de l'esthétique du film. What is It?  a aussi une esthétique déroutante. J'ai donc regarder le film original pour voir ce que je pouvais en retirer, au niveau de l'interprétation par exemple. Les scripts sont différents. Il y a des choses qu'ils partagent et sur d'autres points le nouveau est différent de l'original. J'ai vu des concepts intéressants dans le film original. J'ai penser que, peut-être, David Cronenberg avait vu ce film quand il était un jeune réalisateur. J'ai bien aimé le personnage de Montag, il était très amusant à jouer.

Qu'attendez-vous des films de Fantasy, d'imaginaire ?

Je pense que beaucoup de films portent une étiquette pour des festivals de films... ce je peux comprendre. Les termes de Fantasy ou de fantastique englobe certaines choses en Europe et pas connue aux Etats-Unis... Il y a beaucoup de films d'horreur, de Fantasy, de SF ou surréaliste... J''aime l'étiquette fantastique parce que cela peut vouloir dire beaucoup de choses différentes. J'aime les film qui se placent, comme je l'ai déjà dit, dans un univers au-delà du bien et du mal. Les films de fantastique le permettent et moi, j'aime ça.

Dans quel film de ce type auriez-vous voulu tourner ?

J'ai fait une suite à What is it? (NDLR : It's Fine! Everithing is fine), qui est tournée. En fait, cela va être une trilogie. Dans la troisième partie il y a un rôle que je vais jouer et ça entre tout à fait dans la catégorie des films de Fantasy, alors je choisis celui-ci !

Quels film aimiez-vous étant plus jeune ?

Je n'ai pas vu beaucoup de films quand j'étais gosse. Je regardais la télévision. J'ai bien vu quelques films mais je ne pensais pas vraiment en faire à ce moment-là. J'ai commencé à regarder des films plutôt vers l'âge de 16 -17 ans, quand j'ai commencé à être acteur. J'ai fait des films en super8 quand j'étais jeune et j'étais déjà intéressé par l'aspect cinématographique. Puis je me suis rapidement intéressé aux histoires ésotériques. Des réalisateurs comme Fassbinder ou Luis Buñel m'ont beaucoup influencé.

Pouvez-vous nous dire quelque chose à propos de Beowulf ?

Tout à fait que voulez-vous savoir? (rires) Peu importe... Cela a été très intéressant de travailler sur Beowulf, de jouer Grendel et d'être dirigé par Robert Zemeckis avec qui j'avais déjà travaillé sur le premier Retour vers le futur... Mais maintenant, comme je l'ai dit plus tôt, ce qui m'intéresse c'est de faire mes propres films, de gagner de l'argent pour les faire. Mon choix se fait selon plusieurs critères : une bonne opportunité, un bon rôle, une bonne paye, un réalisateur qui j'ai déjà travaillé...
 J'ai sauté sur l'occasion.
J'ai travaillé avec des gens géniaux : Antony Hopkins qui joue le rôle de mon père, Angelina Jolie qui joue ma mère, Ray Winston qui joue Beowulf. Travailler avec eux a été vraiment super. Pareil pour cette nouvelle technologie où l'on est complètement entouré par 240 caméras, me semble-t-il. Tous les acteurs de la scène sont filmés en même temps de près et de loin. C'est un procédé extrêmement intéressant. Il n'y pas de réelle différence entre chaque prise car tout peut être modifié numériquement. Mais nous avons tous vraiment joué nos rôles. Il ont pris des éléments de mon visage pour créer celui de Grendel. Au départ, il ne me ressemblait pas du tout. Ils ont pris des parties de mon visage et en ont même ajouté. Je pense d'ailleurs que sans cela, il aurait manqué quelque chose. 
Cela a été une très bonne expérience et je suis impatient de voir le résultat [NDRL : L'interview a été réalisée avant la fin de la postproduction].
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)