Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras

Vincent Madras est né en 1975 en Vendée. Essentiellement autodidacte, il  a commencé à dessiner en 1990. Il réalise des illustrations de Fantasy, de fantastique et de science-fiction pour le jeu de rôle ou les romans depuis 1995. On peut découvrir son travail sur plusieurs couvertures des éditions J'ai Lu (L'assassin royal, Conan, Shannara), L'Atalante (Honor Harrington) ou encore Fleuve Noir (De minuit à minuit).
Par Emmanuel Beiramar | 'J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras
28 septembre 2007 | Mis à jour 28 septembre 2007
J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras
J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras
J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras
J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras
J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras
J'ai Lu s’affiche : Vincent Madras

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m'appelle Vincent Madras j' ai 32 ans, je réalise des illustrations pour des romans de Fantasy, de fantastique et de science-fiction et quelques fois pour la littérature Jeunesse, et ce depuis quelques années maintenant, j'ai commencé à travailler pour l'édition vers 1995.
J'ai fais un bref passage aux Arts Appliqués mais je suis essentiellement autodidacte. Ma technique est classique quoique artisanale, voire bordélique ha ha. Crayons, pinceaux, couleurs à l'huile et acryliques sont mes amis.
Je porte des lunettes, mais moins depuis que j'ai adopté une paire de lentilles, j'ai une barbichette et des rouflaquettes.
Je suis né sur la Côte Ouest, en Vendée, et j'aime le Rock qui fait " Vrouuum ", mais pas seulement, j'aime plein d' autres choses.
Parfois je me lève plus tôt pour faire des pompes mais c' est rare et sinon là tout de suite je bois un café beaucoup trop serré, sinon ça va bien...

Y a-t-il eu un déclic, une rencontre, un moment fort qui t’a plus marqué que les autres, qui t’a donné envie de te lancer ou de continuer ?

J'ai pris quelques images de Frank Frazetta en pleine tête, essentiellement. J'ai été fasciné par son oeuvre à l'époque, j'ai totalement adhéré à son univers, sa façon de faire. Nous sommes de nombreux confrères sur plusieurs générations à avoir éprouvé le même élan face à ses peintures incroyables. Si c'est une école, j'en viens, je le revendique pleinement, mais il y a beaucoup d' autres gars, prédécesseurs ou successeurs de Frazetta, dont le travail m'impressionne et m'apporte. Maintenant moi, je tiens à faire mon truc à ma façon bien sûr, mais je place très haut le vieux Frazetta. Plus j'avance, plus je me demande comment il faisait, ça tenait du génie vraisemblablement. Dans les passages à vide je reviens souvent vers lui, pour essayer de capter un peu de son énergie et renouer avec les vieilles émotions, l'esprit des origines.

Quelles ont été tes influences, quels artistes t’ont donné envie de faire ce métier ?

Ce sont vraiment les couvertures de livres, associées aux histoires qu'elles illustraient et qui me transportaient alors très fortement,  qui m'ont soufflé la direction à suivre. Je savais que je voulais exercer un métier artistique dans lequel je puisse mettre mes capacités à profit mais j' ignorais lequel. J' ai découvert là un champ d' exploration illimité, un univers où je me sentais bien, qui enrichissait mon regard sur le monde et élevait l' esprit vers des dimensions étoilées, vertigineuses et épiques. Parmi ceux qui ont contribué à allumer cette flamme je peux évoquer Chris Foss, John Harris, Michael Whelan, John Howe, Vicente Segrelles, Manchu, Philipe Caza. Me reviennent aussi en mémoire Paul Lehr ou John Shoenherr. Il y en a tellement ! Et des auteurs de bande dessinée aussi, quoique dans une moindre mesure.

Comment en es-tu venu à travailler avec J’ai Lu ?

C'est très simple, à force de lire leurs parutions, j'ai fini par leur proposer mes services. Quelques photocopies de mes dessins avec une lettre passionnée, suivies assez rapidement d'un coup de fil et d'un bouquin de John Norman à illustrer, ma grande joie d'avoir une première commande faisant fi des qualités toutes relatives dudit bouquin hahaha. J'ai eu ensuite l'honneur de couvrir un Conan de feu Robert Jordan récemment disparu. Pour autant je n'ai pas gagné ma vie comme ça du jour au lendemain. Il y a eu quelques années de flottement durant lesquelles j'avais moi-même d'autres problèmes à régler bien que je n'aie jamais cessé de faire des couvertures, apprenant le métier petit à petit, affûtant mes outils, mais les choses se sont très nettement concrétisées et accélérées avec J'ai Lu en 2001.

Y a-t-il un roman ou une série culte dont tu aurais adoré faire les illustrations ?

Il y en a plein, de grands classiques en fait. Je pense au Cycle des Epées, La Compagnie Noire, Lyonnesse pourquoi pas, Conan bien sûr, tout Lovecraft, Dune, et des romans comme Le Monde Vert de Brian Aldiss, Solaris de Stanislas Lem, plus récemment Aucune Etoile Aussi Lointaine de Serge Lehman. Voilà quelques coups de coeur... Actuellement je me sens un peu perdu dans tout ce qui sort et beaucoup de choses m'attirent, ha, et ça me revient, j' ai adoré Les Fables de L'Humpur de Bordage aussi.

Quels sont tes projets actuels ?

Je n'ai pas de projets précis, à part de fortes envies de créations plus personnelles auxquelles j'aimerais vraiment pouvoir me consacrer davantage maintenant. Ça en devient un peu douloureux même, mais ces derniers temps les commandes et les événements, le quotidien, ma vie psychique ont bien rempli les mois. C'est une question d'organisation et de disposition. Chaque image me demande beaucoup, je m'y implique très fortement, je ne suis pas poussé par un besoin frénétique de produire du dessin. Le dessin pour le dessin ne m' intéresse pas, je suis d' abord animé par le désir de créer des images qui marquent les esprits et auxquelles on s'attache, ce qui me demande du temps et de l' énergie. J'y mets tout mon coeur dans le but d'atteindre celui du lecteur, du spectateur. En tout cas, je fais de mon mieux et si j' y parviens alors je suis comblé.
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)