Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Un plan sans faille : 1ere partie

A l’occasion de la sortie de Krondor : La larme des dieux aux éditions Bragelonne, Fantasy.fr vous propose une interview de Raymond E. Feist.
Compte tenue de sa longueur, elle vous sera présentée en 3 parties, chacune s’intéressant à un aspect du travail de l’auteur : son travail d’écriture, ses collaborations, les comics…
Par Emmanuel Beiramar | Emmanuel Beiramar et traduits par Alexandre Levasseur'Un plan sans faille : 1ere partie
15 juin 2007 | Mis à jour 15 juin 2007
Un plan sans faille : 1ere partie
Un plan sans faille : 1ere partie
Un plan sans faille : 1ere partie
Un plan sans faille : 1ere partie
Un plan sans faille : 1ere partie

La série du Legs de la faille est tirée d’un jeu vidéo et qui a été inspiré par l’univers de Midkemia. Comment avez-vous procédé ? Etait-ce assez facile d’adapter un jeu vidéo ?

C’était différent. C’était une sorte de challenge parce que je n’avais pas écrit les scripts originaux de Krondor : La trahison et Krondor : La larme des dieux. J’ai en fait écrit le roman qui sert de liaison entre ces deux histoires, Krondor : Les assassins. En fin de compte 2 des 3 livres sont issus du matériel vidéo ludique et c’était un peu étrange d’avoir à écrire quelque chose que je n’avais pas inventé mais qui était issu du monde que j’avais conçu. C’était vraiment un processus bizarre. Il y avait des éléments de l’histoire qui étaient difficiles à adapter car ce qui fait un bon jeu vidéo ne fait pas forcément un bon livre. On se retrouve avec des personnages qui font leur valise et partent à l’autre bout du royaume sans bonne raison narrative juste parce que dans le jeu, c’est l’endroit où ils doivent se rendre. C’est vraiment difficile, vous devez adapter, insérer des éléments dans l’histoire pour rendre la chose crédible sinon cela devient vraiment ennuyeux d’avoir des personnages courant dans tous les sens sans raison aucune. Une autre difficulté était due aux libertés prises avec des éléments du monde afin de rendre le jeu meilleur. J’ai donc dû expliquer cela en tenant compte de ce que j’avais écrit dans les romans précédents. D’un autre coté cela m’a donné l’opportunité d’explorer des pistes que je n’avais pas eu l’occasion de tester dans les autres récits. Krondor : La trahison, est une bonne occasion de faire connaissance avec la culture Moredhel. Dans un tome, Honoured Ennemy, qui n’est pas encore paru ici, on en apprendra encore davantage sur ces Elfes Noirs. J’aime montrer aux lecteurs des choses qu’ils n’ont pas eu l’occasion de voir auparavant.

Parlez-nous de vos habitudes. Comment s’organise votre journée de travail ?

Si je n’ai pas mes enfants avec moi, c'est-à-dire quand ils sont chez leur mère, je me réveille généralement entre 6h et 6h30. Je me fais un café ou si je ne suis pas d’humeur pour un café, je me remplis une carafe d’eau avec des glaçons. Je récupère mon journal devant chez moi, je me fais mon petit-déjeuner et dans la foulée je me mets devant mon ordinateur. J’essaye de travailler sans interruption jusqu’à midi, à partir de là, le reste de la journée est soumis à négociation. Si je me sens bien dans ce que j’écris alors je continue de travailler jusqu’au dîner, sinon j’arrête et je vais faire du shopping ou voir un film, mais seulement si je juge que mon travail du matin mérite cela. Avec les enfants c’est à peu près la même chose excepté le fait que je crie tout le temps pour leur dire que je travaille et bien sûr ils ne m’écoutent pas le moins du monde. Quand ils sont là, j’essaye de finir mon travail plus tôt pour faire des choses ou sortir avec eux. Quoiqu’il en soit je pense que je travaille constructivement 4 ou 5 heures par jour et cela me suffit pour être dans les temps. Je préfère rester frais plutôt que de me forcer à travailler et être moins efficace dans ce que j’écris. Bien sûr il m’arrive d’avoir des dates butoirs et dans ce cas là je travaille sans relâche nuit et jour.

Lorsque vous terminez d’écrire un roman, faites-vous une pause ou bien enchaînez-vous tout de suite avec un autre ?

Cela dépend. J’ai tendance à me sentir stupide quand je finis un roman, j’ai aussi tendance à détester écrire et je ne regarde plus jamais le livre que je viens de finir. En fait cela dépend de la date butoir, si j’ai eu des notes de mon éditeur pendant que j’écrivais ou si je les reçois après avoir fini le livre. Dans ce cas je dois reprendre le roman intégralement et faire quelques changements appropriés pour unifier le récit. Certaines fois les notes arrivent quelques semaines après et j’ai le temps de faire une pause. J’en profite pour lire le travail d’autres auteurs, regarder des shows que je n’avais pas eu le temps de voir à l’époque ou encore passer du temps avec de jolies filles au bar. Depuis mon divorce il y a 6 ans, j’ai dû être plus productif pour des raisons financières. De plus, écrire est une bonne thérapie. Cela me permet de rester à flot et de ne pas couler. Je ne passe généralement pas d’un livre à l’autre mais ces dernières années, il est vrai qu’il y a eu très peu de temps entre les ouvrages. J’aimerais prendre une pause significative dans mon travail une fois le cycle de la Guerre de la Faille terminé. Il me reste 5 ou 6 livres pour y arriver. De ce fait, si je peux me le permettre, j’aimerais prendre une année sabbatique et voyager ou si ce n’est pas dans mes moyens, je resterai à San Diego qui est également un très bon endroit pour se reposer.

Que pouvez-vous nous dire des livres à venir ?

Je travaille actuellement sur une série appelée The Darkwar Saga qui est en fait la seconde partie de la trilogie Conclave of Shadows. Cette dernière devait à l’origine être composée de trois livres mais il m’est vite apparu qu’il me faudrait deux ou trois livres supplémentaires. Mon éditeur a alors décidé pour des raisons marketings de recommencer une nouvelle trilogie après le troisième opus.The Darkwar Saga traite de la troisième Guerre de la Faille, la première étant celle avec les Tsuranis et la seconde celle avec les Saaurs.

A quoi pourriez-vous ensuite vous attaquer ?

Peut-être à une histoire qui n’aura rien à voir avec la Fantasy. Qui sait, cela pourra être drôle. Quoiqu’il en soit, je reviendrai toujours à la Fantasy car c’est la base de ce que je fais. C’est définitivement ce qui se rapproche le plus de l’écriture des Trois Mousquetaires. Si je ne peux pas être Alexandre Dumas, au moins je peux essayer de m’en approcher. En fait, j’ai été forcé d’attendre étant gamin qu’un éditeur anglais traduise le livre Vingt ans après. Tout le monde avait lu Les Trois Mousquetaires et L’Homme au Masque de Fer mais personne n’avait pris la peine de publier la suite et je ne l’ai finalement trouvée que bien plus tard en librairie. C’est à ce moment là, je devais avoir 14 ans à l’époque, que j’ai réalisé à quel point Dumas était un écrivain profond. J’ai compris qu’il ne faisait pas que raconter des histoires d’aventures imaginaires, il écrivait des satyres sauvages, désopilantes et inoubliables. C’est à ce moment là que je me suis rendu compte à quel point D’Artagnan était stupide, c’était un héros mais c’était un héros stupide !
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)