Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie

Jean-Pierre Pécau s'est mis à la bande dessinée tardivement. Depuis, il s'est rattrapé en écrivant les scénarii de Zentak, Nash, Arcanes, Arcane majeur, Moby Dick... Avec L'histoire secrète et Empire, il passe à la vitesse supérieure.
Il y a quelques mois, Fantasy.fr a rencontré le personnage. Nous vous proposons la retranscription de cet entretien à l'occasion de la sortie du dixième et dernier tome de la série Nash : La 5e Extinction, et du huitième tome de L'histoire secrète : Les 7 piliers de la sagesse, tous deux publiés par les éditions Delcourt.

La seconde partie de l'interview sera mise en ligne la semaine prochaine.
Par Emmanuel Beiramar | Alexandre Levasseur et Emmanuel Beiramar'Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie
6 juin 2007 | Mis à jour 6 juin 2007
Pages liées :Toutes les interviews
Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie
Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie
Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie
Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie
Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie
Pécau dévoile ses arcanes : 1ere partie

Qu’est ce qui t’a fait venir dans le milieu de la BD. Quel a été le facteur déclencheur ?

Le hasard total. Je n’avais jamais eu l’idée de faire de la BD. Il y a un peu plus de dix ans de cela, j’étais encore dans le jeu de rôle, mais plutôt sur la fin. Un de mes amis dessinateur de BD et joueur trouvait que les scénarii que l’on faisait étaient très bien et pouvaient supporter une adaptation BD. Il m’a donc demandé de réfléchir à cette possibilité et on est allé voir Delcourt qu’il connaissait avec un scénario de cyberpunk qui deviendra Zentak en BD. Delcourt a trouvé ça bien mais 15 jours plus tard, le dessinateur était recruté  par Disney. Je me suis retrouvé avec une BD acceptée mais sans dessinateur. 3 semaines plus tard, je rencontrais Vatine et Blanchard qui lançaient Série B et qui avaient besoin d’un scénariste pour Nash.
Il s’agit d’un enchaînement de circonstances. Je mentirais si je disais : tout petit déjà, je rêvais de faire de la BD.

Tu as fait des études d’histoire et tes dernières BD sont plutôt historiques. N’y a-t-il pas un côté grisant à récrire le passé ?

De plus en plus. Dans les premiers temps, ce n’était pas le cas, avec Zentak et Nash, même si depuis toujours je suis un grand amateur de SF et que c’était vers ce domaine là que l'on se dirigeait. Au fil du temps, l’Histoire est revenue et c’est vrai que c’est génial. C’est une façon de broder le passé qui me plaît beaucoup.

L'univers Arcanes était-il voulu dès le départ ? S'agit-il d'une suite logique ?

Ça aussi c’est compliqué. Au tout début d’Arcanes, j’ai écrit une dizaine de pages de présentation du pitch de la série : il y a des cartes, on ne sait pas d’où elles viennent, leurs origines se perdent dans la nuit des temps, etc. Je fais un bref historique et je me retrouve à la Renaissance. Je donne ça à Olivier Vatine, qui trouve ça très bien et qui me dit qu’après la série, on fera une encyclopédie. C’est resté dans un tiroir quelques années, Arcanes a commencé à fonctionner. Et il y a 3, 4 ans, j’étais en vacances et Olivier m’appelle en me disant : "J’ai vendu l’encyclopédie à Delcourt mais ce n’est plus une encyclopédie, c’est une série de 7 bouquins et il me les faudrait pour tout de suite parce qu’on a les dessinateurs. Il faudrait que tu t’y mettes et que tu nous fasses les 7 bouquins dans l’année." [Rires]. Ah ouais, quand même… et on s’y est mis. Arcanes avait un gros support historique et Olivier a eu l’idée d’inverser la vapeur pour en faire une autre série.

Dans une interview de l’année dernière, tu indiquais que L'histoire secrète s’achèverait aux prémices de la Seconde Guerre Mondiale, or, elle s’arrête à la fin de la Première Guerre.

A l’origine, on devait faire le raccord entre – 3000 avant J.-C. et les années 1950, c’est à dire jusqu’à Arcane majeur. On s’est ensuite aperçus qu’il y avait trop de choses à raconter en seulement 7 albums. On a donc décidé de faire un autre cycle. Mais quand on a parlé à Delcourt qu’il pourrait y avoir beaucoup plus de tomes, il a d’abord dit : "voyons si ça marche".
C’était un peu prévu mais la prudence éditoriale a joué.

Le premier cycle couvre plusieurs milliers d’années et le second cycle beaucoup moins.

Oui, le second cycle commence en 1918 et il s’arrêtera en 1945 ou 1947. On avait prévu de faire 5 albums mais finalement il y en aura 6, faute de place. Tout simplement parce que l’on maîtrise l’univers et que l’on fait le lien entre les albums d’Arcanes, d’Arcane majeur et tous les personnages de ces deux séries : il y a donc beaucoup plus de choses à raconter.

Envisages-tu de faire une suite dans un lointain futur après avoir exploré le passé ?

Non. Par contre on envisage d’expliquer avec le second cycle les tenants et les aboutissants des cartes. Comme je suis un grand fan de Zelazny et des 9 Princes d’Ambre, on va s’apercevoir qu’elles ont été crées dans un univers parallèle au notre. Il y aurait donc la possibilité de faire des suites se déroulant dans ces univers, mais cela reste du domaine du probable, de l'hypothétique, du peut-être que. C’est du possible absolument pas probable.

Que peux-tu nous dire sur la nouvelle série, Empire, qui est également une uchronie ?

Oui, c’est une uchronie, c’est du steampunk, même si le terme n’est pas tout à fait approprié. Au départ, le steampunk, c’était plus des intrigues à la Gibson et maintenant c’est un peu repris à toutes les sauces. On va dire que c’est une uchronie à forte coloration Steampunk.

C’est encore Igor Kordey qui dessine. Est-ce un choix éditorial ou plutôt personnel ?

C’est un choix tout à fait personnel et volontaire. Outre la rapidité proprement hallucinante du garçon qui est quasiment capable de faire un album en deux mois, j’adore ce qu'il fait et on travaille très bien ensemble malgré l’éloignement et la barrière de la langue. On a d’ailleurs d’autres séries de prévues après Empire, et en même temps d’ailleurs, parce que c’est vraiment un partenaire avec qui j’aime beaucoup bosser.

Parlons de Nash. Le dixième tome est-il le dernier de la série ?

Oui, c’est la fin, la fin, la fin. Il n’y a pas de possibilité de sortie. On a voulu blinder le truc de manière à vraiment en finir avec Nash. Nash, ça fait dix ans qu’on la fait et au bout d’un moment, il y a quand même une lassitude.

Nash, Empire, Le testament secret sont des BD très différentes. As-tu changé ta façon de travailler en fonction des séries ou cela reste-il assez identique ?

Les recherches ne sont bien sûr pas les mêmes. De plus, dans l’écriture du scénario, ce n’est pas du tout la même chose avec Nash, Zentak et d’autres séries de SF. Après, c’est peut-être parce que je débutais en BD et que je n’avais pas le professionnalisme pour cela. Mais c’est vrai que dans L'histoire secrète, Empire, etc. , il y a beaucoup plus de narrations croisées, de personnages qui se répondent, de structures plus complexes qui n’existaient pas dans les précédentes séries. Je ne pense pas que cela soit lié au genre SF, steampunk ou autre. Mais tout simplement au fait que plus on écrit de livres, plus on sait les écrire.
Pages liées :Toutes les interviews
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

publicité
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)