littérature
L’âme de Bordage se trouve au Diable : 1ère partie

Pierre Bordage collectionne les Prix Littéraires comme d’autres les livres (dernier en date : Imaginales 2007 pour 1794, le tome 3 de l’Enjomineur paru à L’Atalante). Pour ses personnages, il allie une capacité peu commune à créer des univers grandioses, tant intérieurs qu’extérieurs, à une puissance évocatrice si forte que la fiction devient réalité.
Avec Porteurs d’Âmes, son nouveau livre paru Au Diable Vauvert, il propose une nouvelle forme de voyages dans un univers cruel, violent, à l’image de notre société.
Rencontre avec l’auteur pour aborder quelques aspects d’un livre qui réunit, entre autres, des moments de forte émotion et une intrigue qui génère un suspense auquel on ne résiste pas.
Compte tenu de sa taille importante, l’entretien sera publié en deux parties, à une semaine d’intervalle.

Pourquoi avez-vous retenu ce titre de Porteurs d’Âmes ? Chaque être humain n’en est-il pas un ?Ce titre m’est venu après une longue réflexion, car le titre de travail, corps et Âmes, était déjà pri...