dvd
Balaguero sort du noir

Après une carrière de journaliste, Jaume Balaguero se lance dans le cinéma en réalisant deux courts métrages, Alicia (1994) et Dias sin luz (1995). En 2000, il tourne La Secte sans nom qui  remporte le prix spécial du jury, le prix international de la critique et le prix du public au festival de Gérardmer. Deux ans plus tard il réalise Darkness, un film fantastique qui a du mal à trouver son public en France. En 2006, il revient à Gérardmer pour présenter Fragile, son dernier film, qui remporte le prix du jury, le prix du jury jeune, le prix du public et le prix 13ème Rue.

Fantasy.fr a rencontré Jaume Balaguero à cette occasion, en compagnie d’autres journalistes.

C’est votre troisième long métrage. On a l’impression que vous avez acquis une certaine maturité qui vous a permis d’être plus intimiste. De faire un film plus personnel que Darkness ou la secte sans nom.Pour moi c’est mon film le plu...