cinéma
Neil Marshall aux frontières de l'apocalypse

Neil Marshall acquiert une certaine notoriété en 2002 avec son deuxième film Dog Soldiers. Il transforme l'essai avec The Descent en 2005. Avec Doomsday, il lorgne du côté des films post-apocalyptiques tels que Mad Max et New York 1997.

Fantasy.fr l'a interviewé, en compagnie de DVD Alliance et FilmsActu, à l'occasion de son passage à Gérardmer durant le Festival du Film Fantastique.

Est-ce le succès commercial de "The Descent" qui vous a permis de financer des projets plus importants ?Oui, le succès critique et public de The Descent a aidé à ouvrir les portes des studios à Los Angeles pour r&eac...