cinéma
Fido ou la satire selon Currie

Le réalisateur canadien Andrew Currie a signé son premier court-métrage en 1993.  Après quelques autres essais, il réalise en 1998 un projet pour la télévision, Twisteeria, qui obtient 4 nominations aux Gemini Awards. Viennent ensuite son premier long-métrage Mile Zero et The delicate art of parking qu'il produit.

Fido, son dernier film, est à la fois une comédie romantique, un film de zombies et une satire sociale.

Andrew Currie s'est plié au jeu des questions réponses lors de son passage à Gérardmer, début 2007.

Pourquoi avez-vous choisi le personnage du zombie ?Au départ quand nous avons écrit le script, Dennis (Heaton) avait cette histoire d'un gamin qui donnait de la viande crue à un zombie pour l'empêcher de manger de la chair ...