Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Rencontre avec Bernhard Hennen

Voici le compte rendu de la rencontre avec Bernhard Hennen qui s'est déroulée à l'occasion de la 8e édition des Imaginales.

Par La Fantasy Team | Raphaël Gazel
20 mai 2009 | Mis à jour 20 mai 2009
Rencontre avec Bernhard Hennen

Bernhard Hennen s’est fait connaître avec la série Les Elfes, forte d’un immense succès en Allemagne (1,3 million d'exemplaires vendus !) et dont les deux premiers tomes sont parus en France chez Milady. Invité aux Imaginales 2009, l’auteur allemand a participé à une rencontre avec les festivaliers le dimanche 17 mai. Emmanuel Beiramar était aux commandes de la discussion.


Interrogé en premier lieu sur son parcours, Bernhard Hennen indique que commencer à écrire n’a pas été une évidence immédiate : il s’est vu archéologue, plongeur, dentiste, puis peintre, avant d’être dégoûté de cette voie par une mauvaise expérience en stage dans une académie de Beaux Arts…

publicité


Il étudie donc les langues germaniques et l’archéologie, travaillant en parallèle comme journaliste presse et radio, ce qui lui permet de rencontrer des auteurs de Fantasy, dont le renommé Wolfgang Hohlbein. C’est ce dernier qui le présente à un éditeur, qui décidera finalement de publier Bernhard Hennen. Le jeune auteur alterne romans de Fantasy et romans historiques, avant de se spécialiser dans le genre qui nous est cher. Son début de carrière est difficile et impécunieux, mais la sortie des Elfes le propulse en tête des ventes en Allemagne. Hennen souligne que ce succès n’est pas dû uniquement à la qualité intrinsèque de son œuvre, mais également aux portes ouvertes par les livres et les films Harry Potter et Le Seigneur des Anneaux.


Bernhard Hennen explique ensuite pourquoi il a choisi le thème des Elfes, et quels sont ses influences. Il dit qu’évidemment, les images du Seigneur des Anneaux sont à ce point ancrées dans l’imaginaire des lecteurs et spectateurs que l’on ne peut s’empêcher d’y faire référence. Cela dit, il insiste sur le fait qu’il a cherché à livrer sa propre version des mythes nordiques dont s’est inspiré Tolkien, en usant un procédé simple : il utilise des images déjà connues des lecteurs pour ne pas les rebuter et favoriser leur immersion, avant de détourner ces images une fois le lecteur installé dans l’histoire.


Emmanuel Beiramar fait remarquer que Mandred, personnage humain, semble être le véritable héros de la saga des Elfes. Bernhard Hennen confirme, en indiquant qu’un tel positionnement était indispensable : ce faisant, il peut de décrire la société elfique par les yeux d’un étranger, ce qui lui permet d’introduire la surprise ainsi que le rapport de fascination – répulsion qu’entretient tout homme avec une société qu’il découvre.


Suite à la question idoine, Bernhard Hennen expose sa propre version des Elfes : il va à contre-courant de la vision qu’avait sa maison d’édition de ce peuple, à savoir une sorte d’humanité idéalisée, des gens biens à tous les niveaux ; les Elfes de l’auteur ont simplement des idées différentes des humains, ce qui les rend imprévisibles. Cette incertitude se retrouve dans le roman : le lecteur ne sait pas comment vont réagir les Elfes, ni qui va mourir, ni comment vont se terminer les évènements relatés…
Pour l’anecdote, Hennen indique que le roman a été en partie écrit à quatre mains avec un ami étudiant (James Sullivan); en effet, les délais imposés par la maison d’édition ne pouvaient lui permettre d’achever seul son roman dans les temps.


En guise de conclusion, l’auteur nous parle de ses projets à venir : à ce jour, six livres sur les Elfes sont sortis en Allemagne, ainsi qu’un livre de poèmes. Tous les autres livres situent leur action dans le laps de temps qui s'est écoulé dans le premier livre (il déteste lire un second cycle d'une saga dans lesquel une nouvelle menace frappe un monde qui a déjà été sauvé).

Bernhard Hennen travaille actuellement sur le septième tome, dont la publication en novembre constituera un événement au sein du paysage de la Fantasy germanophone. John Howe – que tous les fans de Tolkien connaissent bien – se chargera de la couverture du prochain opus. Hennen a de nombreux autres projets, comme un livre sur l’Afghanistan, un livre de Fantasy humoristique et un roman noir sur le Troisième Reich qu'il n'écrira pas tout de suite s'il veut continuer sa carrière d'auteur. Il parle également d'une possible adaptation cinématographique de sa série...


Le dialogue s’est poursuivi dans la Bulle du Livre, agrémenté par une séance de dédicaces.

 

Les romans de Bernhard Hennen et de Wolfgang Hohlbein sont en vente dans la librairie de Fantasy.fr.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)