Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Guillermo del Toro et les jeux vidéo

Le réalisateur de Hellboy 2 et du Labyrinthe de Pan s'est confié à Edge Online...

Par Pierre-Eric Salard
29 août 2008 | Mis à jour 29 août 2008
Guillermo del Toro et les jeux vidéo

Bien avant de collaborer avec Konami sur le jeu Hellboy: The Science of Evil, le futur réalisateur de Bilbo le Hobbit n'a jamais caché sa passion pour les jeux vidéo. Il l'a exprimée à nouveau dans une interview avec Edge Online...

A quels jeux vidéo avez-vous joué durant votre enfance ?

J'étais là pour le premier Pong – et oui, je suis aussi vieux que ça. Puis il y a eu un jeu avec un pistolet, et une console Atari. J'ai vraiment vécu tous les clichés que vous avez vu dans les films des années '80.

publicité


Vos jeux favoris ?


J'ai adoré des jeux comme Asteroids et Galaga. Quand le CD-ROM a débarqué, j'ai découvert des chefs d'oeuvre. Il y avait un jeu japonais intitulé Gadget qui a beaucoup influencé les films Dark City et Matrix. Il y avait également un jeu flippant nommé Cosmology of Kyoto : chaque fois que vous décédiez, vous deviez traverser un enfer différent – et vous pouviez vous réincarner en chien !


Que pensez-vous des jeux vidéo ?


C'est un formidable outil pour raconter une histoire. Un outil que les cinéastes devraient utiliser plutôt que le rejeter. Dans les dix prochaines années, il y aura certainement deux ou trois chef-d'œuvres narratifs. Les jeux vidéo vous permettent déjà de vivre des expériences plus immersives que la plupart des films. Pas tous, mais presque.


Quels jeux vous ont le plus impressionnés, récemment ?


J'adore le moteur de GTA 4. Je ne suis pas fan du jeu lui-même, mais le moteur graphique est incroyablement beau. Et le « bac à sable » est vraiment complet. Je pense la même chose de Medal of Honor Airborne, Call of Duty 4 ou Army of Two. Mais il y a seulement deux jeux que je considère comme des chefs d'oeuvre : Ico et Shadow of the Colossus. (NDLR : Guillermo a du goût !)


Que pensez-vous de Bioshock ?


J'ai adoré ce jeu. J'aime son univers, son design, sa lumière, sa direction artistique et sa photographie. Je suis également fan des séries Silent Hill, Resident Evil et Devil May Cry. Le premier Silent Hill est magnifique – une expérience horrifique proche de Romero, Polanski ou Lynch.

Votre premier projet de jeux vidéo était nommé Sundown. Que s'est-il passé ?


Ce projet a dérouté  de nombreux développeurs. Croyez-le ou non, mais si vous ne suivez pas un modèle connu, il leur est difficile d'appréhender un concept – un peu comme à Hollywood. Nous avions imaginé des choses vraiment sympas – dont certaines sont depuis apparues dans d'autres jeux. Il faut dire que cela s'est passé il y a deux ou trois ans. Ce n'est pas grave. Je peux continuer à imaginer ce que je veux voir dans un jeu vidéo... et en faire une réalité quand je pourrai enfin en créer un. Peut-être vais-je recontacter certains développeurs dans un futur proche...

Vin Diesel et Peter Jackson ont créé leur propre studio de jeux vidéo. Cela vous intéresse-t-il ?


Peut-être. J'aimerais trouver un moyen de fusionner plusieurs médiums en un. Et faire de la sortie simultanée d'un jeu et d'un film un événement interactif – mais pas n'importe comment. Je suis impressionné par la manière dont les jeux vidéo tirés du Seigneur des Anneaux ont été développés.  Qui sait, peut être que nous pourrons faire quelque chose de similaire pour Bilbo le Hobbit ?

Comment s'est passé le développement d'Hellboy: The Science of Evil ?


Très bien ! J'aurais adoré pouvoir créer un moteur spécifique pour ce jeu, mais nous avons dû en utiliser un autre – proche de celui de God of War. Nous avons apporté quelques idées folles, et le jeu est vraiment divertissant. Nous avons pris notre temps, afin de créer une direction artistique et des dialogues satisfaisants. Ce n'est pas un blockbuster vidéoludique, mais j'en suis très content.

A quel point vos films sont-ils influencés par votre expérience des jeux vidéo ?


Les jeux vidéo utilisent une direction artistique, des couleurs et une narration d'une manière peu utilisée dans les films. Je joue avec ma fille de douze ans, mais malheureusement elle préfère les aventures de Sonic et Kirby. Nous devrions créer des histoires utilisant simultanément les jeux vidéo et le cinéma. Et je sais que nous pouvons le faire.


Pour quand ?


L'industrie est incroyablement lente, comme un dinosaure. Elle change beaucoup plus lentement que sa propre culture. Mais Internet et la création online de films vont faire bouger les lignes...



Intéressant éclairage d'un réalisateur aussi geek que visionnaire...

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)