Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

L'imaginaire selon... Sire Cédric

Fantasy.fr a posé trois questions identiques à plusieurs invités des Imaginales...

Par Emmanuel Beiramar
17 juin 2008 | Mis à jour 31 juillet 2009
L'imaginaire selon... Sire Cédric

Quels rapports entretiens-tu avec l'imaginaire ?
En fait c'est simple, je ne peux pas imaginer une vie sans imaginaire. L'imaginaire fait partie de mon quotidien et de chaque seconde de ma vie. Sans lui, je ne serais pas capable de survivre en ce monde. Pour une réponse plus élaborée, je dirais que l'on vit tous dans notre tête et la réalité que l'on perçoit  autour de nous et que l'on a décidé d'appeler le réel c'est de l'imaginaire, c'est juste notre regard qui le colorise.

Selon toi, qu'est-ce qui différencie l'imaginaire francophone de l'imaginaire anglo-saxon ?
Ce que j'admire dans l'imaginaire anglo-saxon, c'est qu'ils arrivent à dépasser leurs propres barrières et leurs propres limites et à faire des choses beaucoup plus originales que les Francophones, même si on a des exceptions comme Serge Brussolo. Les Anglo-Saxons y parviennent souvent plus facilement que nous ; la question serait de se demander pourquoi. Parce que nous n'avons pas trop de barrières, trop de surmoi, par rapport au regard des autres, ce qui peut être très paradoxale et assez ironique. Je trouve finalement que l'on est assez bridés par rapport à des imaginaires sud-américains ou des artistes d'autres pays comme l'Allemagne qui se permettent des choses d'un goût douteux, mais au moins qui tentent des choses que nous n'osons pas.

Comment vois-tu les littératures de l'imaginaire en France dans quelques années ?
Prendre une place de plus en plus importante et une reconnaissance sans cesse grandissante et  finalement retrouver une place légitime qu'elles ont toujours eu en littérature. Le ghetto dans lequel on a essayé de compartimenter les para-littératures est à mon avis très récent. 
Par définition, l'imaginaire est une expression de la littérature et réciproquement. Les lycéens commencent à l'étudier : c'est la génération Harry Potter comme le disait Stéphanie Nicot aux Imaginales. C'est entré dans les moeurs et on est en train de découvrir cette concrétisation des choses. Je suis donc extrêmement euphorique, enthousiaste et optimiste comme d'habitude à ce sujet puisque d'année en année, je constate que l'imaginaire retrouve la place qu'il n'aurait jamais dû cesser d'avoir dans nos vie et dans les arts en général. Cela dépasse le cadre de la littérature, cela se retrouve dans tous les arts. L'imaginaire envahit tout et, à mon avis, c'est notre seul salut compte tenu de la situation globale de l'humanité et du monde qui est assez sinistre. On n'a jamais eu autant besoin de l'imaginaire pour aller de l'avant qu'à l'heure actuelle.

publicité
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)