Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Une interview de Gail Carriger

Une interview en français de Gail Carriger (Sans âme) est disponible sur le net.

Par Emmanuel Beiramar
12 janvier 2011 | Mis à jour 12 janvier 2011
Une interview de Gail Carriger

Le site du label Orbit propose à ses lecteurs une semaine entièrement consacrée à Miss Alexia Tarabotti, l'héroïne de Sans âme de Gail Carriger.

Au programme pour le moment : Jouez à la poupée avec Alexia Tarabotti, un portrait du personnage et une interview de Gail Carriger dont voici quelques extraits.

publicité



Orbit : Avez-vous toujours voulu devenir écrivain ?
Gail Carriger : En fait, je ne suis pas encore complètement convaincue d’en être un. Il semblerait que je me sois retrouvée auteur par inadvertance. Je ne m’en plains pas — surtout pas ! — je suis juste étonnée.
 
Orbit : Sans âme mélange de façon très intelligente plusieurs genres : l’uchronie, le roman d’amour et le fantastique. Comment avez-vous eu l’idée de ce roman ?

Gail Carriger : Je savais que je voulais écrire de la fantasy urbaine et il y a quelque chose que je n’ai jamais réussi à comprendre avec ce genre : si des immortels se baladaient dans notre monde, n’auraient-ils pas fourré leur nez partout depuis longtemps ? Une idée m’est venue : et si les étranges et inexplicables tournants de l’histoire que nous connaissons résultaient de l’interférence du surnaturel ? À ce moment-là de mon raisonnement, je me suis demandée quel était le phénomène historique le plus bizarre et le plus excentrique de tous ? Réponse : le grand Empire britannique. Il est clair qu’une île aussi minuscule n’a pu conquérir la moitié du monde connu qu’en recevant une aide surnaturelle. Les absurdes mœurs victoriennes et leurs modes ridicules étaient de toute évidence dictées par les vampires. Et il ne fait pas le moindre doute que le système régimentaire de l’armée britannique fonctionnait sur le modèle des meutes de loups-garous. Bien entendu, dès que j’ai commencé à prendre des notes sur un pays où l’on porte des faux-culs et des hauts de formes, l’amour et la comédie se devaient d’entrer en lice. Des faux-culs, franchement ! Et puis j’ai ajouté la science du dix-neuvième siècle au mélange et je me suis rendu compte que si les Victoriens avaient étudié les vampires et les loups-garous (et ils l’auraient fait, s’ils avaient connu leur existence), sans parler de développer des armes contre eux, la technologie aurait évolué différemment. Et là, j’ai saupoudré un peu de steampunk, et tout à coup j’étais en train de jongler avec plus de sous-genres qu’Ivy a de chapeaux moches ! Mais bon, on n’a jamais trop de chapeaux.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)