Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Conan : Interview de Douglas Sunlin

Le site Les Chroniques Némédiennes a interviewé Douglas Sunlin, réalisateur du court-métrage adapté de la nouvelle The Frost-giant’s daughter.

Par Emmanuel Beiramar
28 décembre 2010 | Mis à jour 28 décembre 2010
Conan : Interview de Douglas Sunlin

En septembre dernier, nous vous parlions d'un fan film Conan en passe d'être produit par les studios Guignol, un groupe de cinéastes amateurs basé dans la baie de San Francisco.

Pour financer le film, adapté fidèlement de The Frost-Giant’s Daughter (La fille du Géant du Gel) de Robert E. Howard, la production a besoin de 5 000 dollars.  Début décembre, 1 251 dollars avaient été récoltés via Kickstarter. Le projet en est maintenant à 2 411. Si vous avez envie de leur donner un coup de main, n'hésitez pas à envoyer vos dons via ce site, avant le 24 janvier 2011.

publicité

 

Interviewé par Les Chroniques Némédiennes, Douglas Sunlin en dit plus sur le projet.

Extraits :

 

C. N. : Pourquoi avez-vous décidé de réaliser votre propre adaptation de Conan ?
D.S. : Ces deux passions se sont entremêlées en moi avec le temps ; j’ai étudié le cinéma et le travail d’acteur au Lycée, ainsi que l’escrime et la mise en forme physique. J’ai rejoint l’US Navy comme journaliste audiovisuel, appris les arts martiaux, vu le monde. Mais quand le film de John Milius « Conan le Barbare » est sorti dans les années 80, tout à changé. Durant quelques années, j’en étais satisfait, mais rapidement j’ai eu l’impression de m’être fait avoir.

J’ai étudié le travail d’acteur, écrit quelques scripts, mais sans avoir l’impression que cela pouvait faire une différence dans la façon dont la saga de Conan était présentée, car le système hollywoodien est plutôt impressionnant.

Récemment je suis devenu modérateur pour le forum de discussion Conan.com, et nous avons vu les nouveaux efforts de Paradox afin de faire revivre la franchise. Grâce à la technologie moderne, quiconque possède une caméra de bonne qualité et un peu de talent peut rivaliser avec le système hollywoodien. Cela m’a donné l’espoir de pouvoir le faire moi-même ; encouragé par mes amis qui m’ont rejoint dans cette quête pleine de gloire. C’est un réel privilège d’avoir un tel but à atteindre ainsi que des gens qui croient en vous. Je suis vraiment béni des Dieux.

C. N. : Pourquoi avoir choisi la nouvelle « The Frost-giant’s daughter » ?
D. S. : Nous avons bricolé avec un certain nombre de récits au fil des années, avec plusieurs faux départs. Je voulais tout d’abord juste filmer les premières scènes de La Tour de l’Elephant. Puis nous avons envisagé Le Dieu dans l’Urne. Il est difficile de trouver de bons acteurs prêts à travailler pour presque rien et pourtant capables de prestation de qualité professionnelle tout en étant très disponibles. Il est aussi difficile pour un réalisateur de film à micro budget de trouver de bons lieux de tournage. Puis nous avons envisagé La Fille du Géant du gel. Je suis un skieur émérite et suis habitué au froid et à la neige. J’ai réussi à convaincre mon directeur de la photographie que nous pouvions le faire. Tel que nous l’envisageons, notre production présente un certain nombre de défis techniques. Plusieurs habitués des reconstitutions de l’ère viking vont combattre pour nous dans la neige ; l’actrice incarnant Atali sera presque nue durant le tournage ; nous allons recréer les géants des glace avec un seul acteur, ainsi qu’une doublure de Conan d’un mètre vingt dans certains plans. J’ignore à quelles autres épreuves les Dieux nous confronteront, mais en tant que barbare, je me dresserai pour relever le défi en espérant ne pas décevoir les fans.

C. N. : Parlons un peu du script : qui l’a écrit ? Avez-vous effectué des changements par rapport à l’histoire originale de Howard ou pas ?
D. S. : Mon intention est de coller autant que possible à l’histoire de Howard. Il est très visuel dans sa façon de raconter ; chacune de ses phrases amène aisément une visualisation que j’ai traduite en plans de caméra. Il y a certains passages qui ne sont toutefois pas transposables de façon aussi simple ; par exemple le champ de cadavres. Il indique qu’il y a eu conflit majeur. Mais simplement montrer un tas de guerriers morts dans la neige aurait eu moins d’impact au cinéma. J’ai choisi à la place de commencer media res, en plein milieu de l’action. Il y aura donc bataille.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)