Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Le phénomène Death Note

Le temps d’une news, intéressons-nous quelques instants sur le manga culte et ses multiples adaptations à venir…

Par César Bastos
11 mai 2006 | Mis à jour 4 mai 2009
Le phénomène Death Note
Le phénomène Death Note
Le phénomène Death Note
Le phénomène Death Note
Le phénomène Death Note

Death Note, c’est l’une des dernières très grandes claques offertes par le Soleil Levant. Au dessin : Takeshi Obata (Hikaru no Go, parue chez Tomkam). La mystérieuse Ôba Tsugumi  œuvre au scénar'. A part son nom, on ne sait absolument rien d’elle. Certaines rumeurs supposent qu’il s’agit en fait d’un pseudonyme utilisé par un auteur bien plus célèbre ou par un collectif… Une aura de mystère qui contribue à peine au succès amplement mérité de ce manga résolument ciblé pour le public adulte dû à une intrigue aussi ambitieuse que complexe, un ton aussi sombre que sérieux.

L’histoire est celle de Raito Yagami, un jeune lycéen populaire de 17 ans doublé d’une belle gueule et triplé d’un surdoué… le genre de mec qui m’agaçait profondément en cours, d’autant que ce spécimen est totalement conscient de sa supériorité intellectuelle. Malgré tout ça, notre ami mène une vie tout ce qu’il y a de plus normale, entre cours, révisions, cours, révisions, un peu de sport, cours, révisions, nanas, cours, révisions… jusqu’au jour où il tombe par le plus grand des hasards – semble-t-il – sur un cahier à l’apparence toute commune mais au contenu intrigant : le Death Note. A condition que son possesseur connaisse le visage et le nom exact d’une personne précise, l’objet lui offre le pouvoir de la tuer à distance, n’importe quand, n’importe comment, n’importe où… rien que ça. Après un test ou deux, Raito se sent assez mégalo pour se lancer dans une croisade discutable : éliminer la lie de la planète. Un choix presque approuvé par le propriétaire original du Death Note, Ryukuu, un "Shinigami" (ou Ange de la Mort) plutôt blasé qui apparaît à Raito pour lui avouer qu’il a délibérément égaré son bien. Pas dans un but scientifique, mais simplement parce qu’il… s’ennuyait. Sans pour autant être le complice du jeune homme, Ryukuu lui enseigne les rudiments du métier de Shinigami tout en observant actions et réactions, amusé et impressionné par son ingéniosité et sa motivation. Ainsi, assassins, violeurs et autres grands criminels de l’archipel nippon d’abord, puis du reste du monde ensuite, deviennent les proies du lycéen. L’hécatombe est telle qu’elle devient rapidement un phénomène de société qui fait les beaux jours des médias. Sous le nom de Kira, le lycéen est à la fois le juge et le bourreau de tous ceux qu’il déclare coupable, au grand dam des autorités internationales. Mais comment appréhender un être immatériel, qui n’existe que par ses actes terribles par essence, mais jugés justes par beaucoup ? Kira serait-il assez jusqu’au-boutiste pour éliminer les enquêteurs chargés de percer son secret ? Devant l’impasse, Interpol fait appel à son arme secrète, le plus grand détective freelance connu, ou plutôt inconnu puisqu’on ne sait de lui que deux choses : sa terrible efficacité et son pseudonyme : ‘L’. S’en suit alors un chassé-croisé entre les deux génies que sont le détective et Kira. Plus qu’une confrontation par médias interposés, les nombreuses péripéties engendrées par le face-à-face qui oppose les deux justiciers antagonistes sont tellement démesurés qu’elles fascinent les médias, les autorités, la population mondiale, les Shinigamis… et les lecteurs.

Si le 108ème et dernier chapitre du manga (pour un total de 12 tomes au final, parus sur deux ans et demi) est sorti il y a seulement quelques jours dans le Shonen Jump, la mort du phénomène n’est pas pour tout de suite : de multiples projets estampillés Death Note sont en cour de production.

C’est tout d’abord sous la forme de deux films ‘live’ que la nouvelle franchise va pouvoir s’exprimer. Sous l’aile protectrice et confortable de la WB, le réalisateur Shusuke Kaneko (Necromicon, Azumi 2) dirigera tout plein de belles gueules nipponnes, telles que Tatsuya Fujiwara (Raito),  Kenichi Matsuyama (L) ou Erika Toda (Misa). Les Shinigamis seront eux réalisés en image de synthèse. Le premier opus est d’ores et déjà prévu pour le 10 juin 2006. Dommage que le premier teaser ne montre pas grand-chose, mais des images commencent à faire leur place sur le net. Le second film est quant a lui prévu pour le mois d’octobre de la même année. Oui, déjà.

Parlons à présent de la série animée, l’adaptation la plus commune qu’un manga puisse connaître. Vu le succès de l’œuvre originale, ce n’était qu’une question de temps pour la voir débarquer. C’est désormais chose faite grâce à la chaîne NTV. La diffusion devrait commencer en octobre. Les deux premiers screenshots qui viennent de tomber sur la toile attestent au moins du respect de l’œuvre original sur le plan graphique.

Enfin, Death Note se verra également adapté en jeu vidéo vers la fin d’année 2006, mais aucune information sur la plate-forme ou le développeur n’a encore filtré. A noter également la venue d’un "Tribute Album", uniquement composé de morceaux orchestraux pour juin aussi.

Bon, tout ça c’est bien beau, mais à quand une version française du manga (au moins) nous demanderez-vous ? Eh bien sachez que depuis des mois, une rumeur persistante relate qu’un seul et même éditeur s’est procuré les droits d’exploitation en France de plusieurs mangas phares du moment : Death Note bien sûr, mais aussi Claymore, Reborn et D.Gray-Man. Tout laisse croire que Glénat est l’heureux élu ; même si la maison d’édition n’a pas confirmé la présence du manga qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui, la parution des deux derniers est prévue pour la rentrée prochaine. Affaire à suivre…

publicité
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)