Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Le Dernier Maître de l'Air : Interview de M. Night Shyamalan

Cloneweb a participé à une conférence de presse consacrée au film Le Dernier Maître de l'Air.

Par Emmanuel Beiramar
30 mars 2010 | Mis à jour 30 mars 2010
Le Dernier Maître de l'Air : Interview de M. Night Shyamalan

UGO, IGN, MTV News... et Cloneweb étaient présents à New York lors de la conférence de presse du film Le Dernier Maître de l'Air. Fans et journalistes ont pu poser leurs questions à M. Night Shyamalan, le réalisateur du film.

Morceaux choisis :

Comment êtes-vous arrivé sur la franchise Dernier Maitre de l’Air ?
M. Night Shyamalan : J’étais à une émission de Nickelodeon ce matin et je leur ai raconté l’histoire. Ça a commencé à une époque où je cherchais à raconter une longue histoire en plusieurs films, j’en avais pas mal discuté autour de moi, quelque chose comme Harry Potter par exemple. On m’a également proposé Les Chroniques de Narnia. Là, je me suis fait engueuler par mes enfants. Ma femme, elle, n’écoutait même plus parce qu’elle pensait que je refuserai de faire quelque chose que je n’ai pas créé moi-même. C’était même devenu un running gag…
Ma plus jeune fille regardait alors une série sur Nickoledeon, elle était à fond et moi -comme beaucoup de parents- je ne m’en préoccupais pas trop. Tout le monde à la maison commençait à s’exciter autour de cette série, ma fille voulait un costume de Katara pour Halloween… Du coup, à mon bureau, je me suis renseigné sur cette Katara et son dessin animé mais même là ça me passait un peu au dessous.
Et puis un dimanche, on est allé dans ce magasin de DVD où ils avaient la saison 1. Je l’ai prise pour ma fille et on est descendu dans la salle de projections tous les quatre pour voir le premier épisode. C’était le matin. Et je me suis dit : « c’est cool, regardons en un deuxième ». Et là, on en a vu un autre, puis un autre, puis un autre… On a passé la journée dans la salle de projo, jusqu’au coucher du soleil, on n’a même pas nourri nos enfants !
En fait, il y a tout ce que j’aime dans cette série. J’ai étudié les arts martiaux, le kendo, pendant dix ans et j’aime tout ça, le coté spirituel et tout… J’ai même visité des monastères en France !
Je n’ai jamais fait de films avec beaucoup d’effets spéciaux car mes histoires sont très humaines. Dans cette série, tout ce qu’ils font avec les éléments est si spirituel, si philosophique, connecté avec la nature. Ça me plaisait. Je me suis dit que ca pourrait faire un grand film ! Et là ma femme s’est écriée : « tu dois faire ce film, c’est ça la franchise que tu cherches à développer ».
J’ai dormi dessus, j’ai ramené l’idée au bureau. J’en ai parlé à mon équipe, le projet nous semblait intéressant. J’ai donc appelé Paramount pour en parler avec eux. Je leur ai dit que j’avais un projet aussi fort que Star Wars et que j’adorerai le faire. Et puis finalement, plus tard, me voilà ici avec vous…

Parlez nous du « bending » lui-même [la maitrise d'un élément]. Comment l’avez-vous imaginé pour le film ?
M. Night Shyamalan : On a travaillé deux ans dessus. On a fait des photos, on a essayé la motion capture… A l’écran, je n’aime pas le rendu du feu en général. Même du vrai feu filmé, on dirait de la 3D. C’était donc très compliqué de rendre tout ça à l’écran, pour que ça paraisse réaliste.
Le plus difficile, c’était pour l’air. C’est un élément qui n’est pas visible comme ça mais qui se voit dans l’environnement où il bouge : du poussière, de la neige… On a donc étudié tout ça très sérieusement.
Pour l’eau, on a pensé aux astronautes et à l’apparence qu’a le liquide dans l’espace, à la manière qu’il a de se déplacer sans gravité. Il y a un bon travail qui est fait aussi dans le 3e Pirates des Caraïbes. On est parti de là pour travailler.
C’était long mais très excitant. On a fait le nécessaire pour que la maitrise de l’eau, par exemple, soit systématiquement utilisée de manière différente. On n’a jamais deux fois la même technique. Il fallait que ca soit le plus crédible possible, on a même réfléchi au nombre de bulles d’air dans l’eau, à la vitesse de déplacement, etc…
Ma plus grosse peur était que tout ce qui était dans ma tête ressorte moche. Mais finalement, ca m’a beaucoup plu.

Il y a beaucoup de choses dans la première saison. Elle est triche riche. Comment avez-vous choisi ce qui allait être dans le film ou pas ? Y aura-t-il des passages sympathiques, comme l’épisode avec le Roi Bumi [Le Roi d'Omashu, Saison 1 Episode 5] ?
M. Night Shyamalan : Au début, lors des premiers brouillons, je n’ai pas presque rien enlevé et ca aurait fait dix heures. J’ai dit que je ne pouvais pas couper, que j’aimais tout. Par exemple, l’épisode avec la chasseuse de prime et sa créature [Bato de la tribu de l'eau, Saison 1 Episode 15]. J’aime cette histoire mais je n’ai pas trouvé le moyen de la mettre dans le film.
Et puis ils se déplacent tout le temps, et un peu dans tous les sens au début. Il fallait que je trace une ligne droite, vers la maitrise des éléments. Je me suis donc concentré sur le voyage vers la Tribu du Nord, avec Katara et Sokka qui protègent Aang.
Il y a aussi des choses que je suis obligé de déplacer pour la cohérence du récit, comme le déserteur [Le Déserteur, Saison 1 Episode 16] que j’ai envie de mettre dans le 3e film quand Aang apprendra à maitriser le feu. Bumi, lui, n’est pas dans le film mais j’espère qu’on trouvera un moyen de le mettre quelque part. Dans le même esprit, j’espère aussi pouvoir utiliser le personnage qui maitrise le sang [La Marionnettiste, Saison 3 Episode 8].

Vous travaillez sur un projet qui n’est pas le vôtre à la base ? Comment le ressentez-vous ?
M. Night Shyamalan : C’est une libération. On peut juger honnêtement du projet de base, l’adapter… J’ai une perspective différente finalement. Ca m’a paru une bonne chose. J’espère que vous ressentirez que j’ai aimé travailler sur le film.
Il y a une influence très Miyazaki dans la série dont je me suis servi. Miyazaki est un dieu pour moi, c’est mon Michael Jordan à moi. Heureusement pour moi, il n’a vu aucun de mes films ! Je l’ai croisé alors qu’il finissait Ponyo.
Il y a une spiritualité dans tout ça que j’aime beaucoup. Le Dernier Maitre de l’Air est un film assez spirituel finalement. Il y a beaucoup de chose qui ont fait que je me suis senti comme l’ange gardien de ce projet.

La plus grande partie de l'interview est à découvrir sur le site Cloneweb.

publicité

 

Le Dernier Maître de l'Air (The Last Airbender), réalisé par M. Night Shyamalan et interprété par Noah Ringer, Nicola Peltz, Jackson Rathbone, Dev Patel, Jessica Jade Andres, Aasif Mandvi, Shaun Toub, Cliff Curtis et Keong Sim, sortira aux Etats-Unis le 2 juillet 2010 et en France le 21.

publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)