Toute l'actu de
l'imaginaire
En ce moment sur Fantasy.fr

Avatar : Rencontre avec deux français de l'équipe des effets visuels

Entretien avec Adrien "CaYuS" Toupet et Guillaume Fradin du studio Framestore...

Par Pierre-Eric Salard
16 décembre 2009 | Mis à jour 16 décembre 2009
Avatar : Rencontre avec deux français de l'équipe des effets visuels

A l'occasion de la sortie du film le plus attendu de l'année, Adrien "CaYuS" Toupet et Guillaume Fradin ont accepté de répondre aux questions d'Effets-Speciaux.info sur Avatar et de revenir sur leurs carrières...

Adrien et Guillaume, qu'est ce qui vous a donné envie de travailler dans les effets visuels ?

Adrien Toupet : C'est plus un cheminement qui m'a amené à aimer et travailler dans ce domaine. J'ai un passé plus technique, j'ai commencé dans les réparations d'ordinateurs, pour enchaîner vers la programmation d'applications et autres sites web. Autant j'appréciais pouvoir développer des outils pour répondre à des problèmes, autant cela commençait à m'ennuyer de ne faire que taper des lignes de codes. Je voulais avoir un résultat visuel, plus artistique. C'est comme les bouquins pour enfants, on est bien content quand il y a des images ! Vu que parallèlement j'allais de plus en plus au cinéma, je me suis dis qu'il serait intéressant d'utiliser mes connaissances techniques au service du grand écran. Je me suis donc tout naturellement dirigé vers les effets spéciaux. D'autant que l'idée de pouvoir un jour travailler sur des beaux longs métrages diffusés internationalement, il y a de quoi faire rêver plus d'un gamin ! Ce qui était clairement mon cas; j'ai donc tenté ma chance.

Guillaume Fradin :
C'est une envie qui m'est arrivée par hasard, je crois. J'ai ouvert un logiciel de 3D par curiosité, il y a onze ans maintenant, puis j'ai eu envie de creuser un peu, cherchant des ressources sur internet ou en achetant quelques livres. Ma curiosité à ce sujet n'a fait que grandir. Mais cela vient plus d'une envie de faire des films que de faire uniquement des effets spéciaux. Tous les aspects de la création d'un film m'intéressent, même si c'est vrai que les effets spéciaux sont très enivrants car on a vite la sensation de pouvoir créer beaucoup de choses et de pouvoir donner vie à ses idées rapidement.

Pourquoi avoir choisi de travailler chez Framestore ? Quel est l'ambiance de ce studio ?

Adrien : L'ambiance est très bonne car elle est composée de graphistes aux origines les plus variées. De l'Inde à l'Argentine en passant par l'Europe, les USA, le Canada... tous les pays sont représentés. Cela donne à la fois une richesse de personnalités, mais aussi une richesse de compétences et d'expériences. Ensuite, j'avoue que la raison principale de ce choix est d'avoir la chance de pouvoir travailler sur Avatar. C'est tellement un film prometteur artistiquement et techniquement, sans compter qu'il soit signe de James Cameron himself... cela ne se refuse pas!

Guillaume : Comme le dit Adrien, nous avons l'opportunité de travailler avec des gens de toutes nationalités. C'est très précieux de pouvoir évoluer dans un environnement aussi riche, cela ouvre vraiment l'esprit. Mais je ne crois pas que ça soit particulier à Framestore, il me semble que tous les grands studios sont très internationaux. Pour ce qui est de l'ambiance, c'est un mélange de professionnalisme très efficace et de joyeux lurons. C'est en mon sens l'environnement idéal pour apprendre, apprendre et apprendre.

Guillaume et Adrien, en quoi consistent vos fonctions sur Avatar ?


Adrien : On fait parti de l'équipe FX, on est donc charges de créer et animer tout ce qui est un peu hors normes, et qui n'est pas géré par les autres départements. Cela consistait dans le cas d'Avatar à concevoir du feu, de la fumée, des gaz, du brouillard de chaleur, de la vapeur et autres flaques d'eau, des impacts de balles, de la boue, des étincelles... La majorité des effets étant des effets invisibles, dans le sens où ils sont là pour crédibiliser l'univers, le rendre vivant et cohérent. Le spectateur ne doit pas se rendre compte qu'ils sont présents, néanmoins si ils n'étaient pas là il manquerait quelque chose pour que le plan fonctionne.

Sur quels plans d'Avatar êtes-vous intervenus ?

Guillaume : Nous avons travaillé sur des séquences se déroulant dans la base humaine. La séquence où les portes du valkyrie s'ouvrent et l'atmosphère de la planète rentre dans le vaisseau. Puis Jake Sully découvre cet environnement humide et déjà pollué par les humains, avec la raffinerie dans l'arrière plan, à coté de laquelle on voit les immenses arbres de la jungle. Il y a une autre séquence plus tard, qui se déroule de nuit, où l'on peut encore voir la raffinerie et ses cheminées qui crachent des flammes.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien sur notre site partenaire Effets-Speciaux.info.

publicité
publicité
Bandes-annonces
Looper
Looper

Joseph Gordon-Levitt et Bruce Willis réunis comme on ne s'y attendait pas.

Frankenweenie
Frankenweenie

Le nouveau film d'animation de Tim Burton.

Dredd
Dredd

Le Juge Dredd est de retour !

Get Adobe Flash player
Accès rapide
Cinéma Télévision Littérature Jeux
Bilbo le Hobbit Game of Thrones Le Trône de Fer Dragon Age
(Le prélude du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien) (Le Trône de Fer) (La saga de George R.R. Martin) (Le jeu de BioWare)
Les Vengeurs The Walking Dead La Roue du Temps Diablo 3
(Captain America, Thor, Iron Man, Hulk...) (D'après la série de comics de Robert Kirkman) (L'épopée de Robert Jordan) (Il n'y a pas que World of Warcraft chez Blizzard)
The Amazing Siper-Man Torchood Le Disque-Monde Assassin's Creed
(L'Homme-Araignée, nouvelle version) (Le spin-off de Doctor Who) (La série de Terry Pratchett) (Tout sur la franchise d'Ubisoft)
The Dark Knight Rises Camelot
(Le 3e Batman de Christopher Nolan) (Oubliez la série Merlin)
Conan le Barbare Spartacus : Blood and Sand
(D'après Robert E. Howard) (Sexe et sang chez les gladiateurs)
Harry Potter et les Reliques de la Mort
(D'après Joanne K. Rowling)
Twilight : Révélation
(D'après Stephenie Meyer)
Pirates des Caraïbes 4
(Jack Sparrow est de retour)